du 15 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

Lilo se plaint du résultat des enchères de Google pour les moteurs de recherche d'Android

Lilo est un moteur de recherche alternatif qui « attribue 50% aux projets sociaux et environnementaux, 20% pour la promotion du moteur de recherche, 25% pour le fonctionnement et 5% pour la compensation carbone ». Suite à l’annonce des moteurs alternatifs ayant remporté les enchères de Google sur Android, Lilo revient sur le devant de la scène pour « dénonce[r] une dérive de nature à tromper les internautes, et renouvelle son refus de participer à ce modèle ».

Sophie Bodin, directrice générale de Lilo, s’explique : « Chez Lilo, nous n'avons pas participé à ces enchères et nous renouvelons notre refus de cautionner cette approche. Notre modèle et notre mission sont incompatibles avec le fait d'acheter des utilisateurs. Défendre un web éthique, c'est aussi refuser de céder à l'arbitraire ».

La société embraye : « L'esprit de la décision prise par la Commission européenne est aujourd'hui altéré par un modèle qui renforce les barrières à l'entrée. Lilo espère que ce système d'enchères pourra être revu au profit d'un modèle ouvert et gratuit élaboré dans l'intérêt des utilisateurs ». De plus, « le système de mise aux enchères initié par Google est de nature à installer une grande complexité et opacité pour le consommateur, privé des conditions d'apprécier réellement l'étendue des alternatives existantes ».

Qwant, particulièrement remonté contre le système d’enchères lorsque l’annonce avait été faite, y a tout de même participé, remportant au passage une des trois places disponibles. Il sera donc proposé aux côtés de DuckDuckGo, Info.com et bien évidemment Google.

chargement Chargement des commentaires...