du 23 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

Depuis son lancement en juillet dernier, le projet de cryptomonnaie de Facebook a suscité l’inquiétude auprès de plusieurs régulateurs et organismes officiels. 

Face à la grogne, plusieurs membres ont quitté le navire. PayPal était le premier à ouvrir le bal, suivi par MasterCard, Visa, eBay, Stripe, Mercado Pago et Booking. Aujourd’hui, c’est au tour de Vodafone de quitter l’association.

L’opérateur laisse néanmoins la porte entrouverte : « Nous continuerons de surveiller le développement de l'association Libra et n'excluons pas la possibilité d'une future collaboration », comme le rapporte Reuters

De son côté, Libra tente de rassurer : « Bien que la composition des membres puisse changer au fil du temps, la conception de la gouvernance et de la technologie de Libra garantissent la résistance du système de paiement », explique-t-il à plusieurs de nos confrères, dont la BBC.

 
Libra : c’est maintenant au tour de Vodafone de quitter le navire… pour le moment
chargement Chargement des commentaires...