du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Suite à une demande de Bruno Lemaire, ministre de l'Économie, la Fevad publie le résultat de son enquête sur l’évolution des soldes. 25 e-commerçants membres de la fédération ont répondu au questionnaire.

Il en ressort que le dispositif actuel (deux périodes de six semaines) n’est pas satisfaisant pour 65 % des sondés. Ils sont près de 70 % à vouloir réduire le nombre de jours, en conservant par contre les deux périodes légales (près de 23 % aimeraient passer à trois). Ils ne sont que 21 % à vouloir un retour des soldes flottants (dispositif supprimé au 1er janvier 2015).

Concernant la mise en place d’un événement national de type « boxing day » ou « black Friday », les e-commerçants interrogés y sont défavorables à près de 70 %.

Les vendeurs en ligne trouvent les soldes trop longs et ne veulent pas d'un « black Friday »
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

S'alignant avec sa maison-mère Facebook, Instagram fournit désormais une page web pour récupérer l'ensemble des données stockées par un compte.

Après s'être connecté, on télécharge une archive contenant de nombreuses informations : photos, vidéos, anciennes Stories, profile, informations générales, commentaires, messages privés, Likes, recherches, contacts, noms d'utilisateurs des « followers » ou encore les réglages.

Parallèlement, Instagram ajoute dans ses applications mobiles une fonction réclamée depuis longtemps par les utilisateurs intensifs de Stories : le téléchargement simultané de photos et vidéos (jusqu'à dix d'un coup).

Une prévisualisation du résultat (après éventuelles modifications) sera affichée avant que l'utilisateur valide et envoie.

Instagram pour iOS

Copié dans le presse-papier !

Le gendarme de la bourse américaine explique que la société Altaba (anciennement Yahoo) « a accepté de payer une pénalité de 35 millions de dollars pour solder les accusations de tromperie envers les investisseurs en omettant de divulguer l'une des plus importantes fuites de données au monde ».  

Selon la SEC, quelques jours après le piratage de décembre 2014, l'équipe de sécurité informatique de Yahoo était au courant du vol de données personnelles par des « pirates russes ».

Au final, nous apprenions en octobre 2017 (après de multiples rebondissements) que Yahoo s'était fait pirater l'ensemble de ses trois milliards de comptes, excusez du peu. Pour rappel, le service a depuis été racheté par Verizon et regroupé avec AOL sous l'appellation Oath

Copié dans le presse-papier !

Aux États-Unis, l’Amazon Key App permet désormais de se faire livrer dans le coffre de sa voiture, en plus de l’actuelle maison.

Le service fonctionne exactement de la même manière : le livreur arrive avec le ou les colis, se sert de son smartphone pour ouvrir le coffre, y dépose la marchandise, referme et s’en va. Il est gratuit pour les abonnés Prime, ce qui n’étonnera personne, Amazon cherchant constamment à augmenter la valeur de son offre.

Évidemment, le service ne s’applique qu’à des voitures capables de prendre en charge l’Amazon Key App : les Chevrolet, Buick, GMC, Cadillac et Volvo de 2015 ou plus récentes avec, selon les cas, un abonnement actif à OnStar ou Volvo On Call.

Notez qu’Amazon permet, depuis son application mobile, de bloquer l’accès à un livreur en cas de changement d’avis. Ce blocage peut se faire sur toute la journée, ou jusqu’à un créneau horaire particulier, par exemple si le client souhaite observer la livraison.

Le service est pour l’instant limité à 37 zones géographiques aux États-Unis. On ne sait rien encore d’un éventuel élargissement au reste du monde, même si Amazon l’envisage sans doute. Il y a de fortes chances que la livraison dans le coffre plaise davantage à ceux qu’un service à domicile pouvait mettre mal à l’aise.

Copié dans le presse-papier !

Nouvelle version pour un navigateur qui se voulait déjà très personnalisable, mais qui reste mineure.

Parmi les nouveautés présentes, la possibilité depuis n’importe quelle image de la déclarer comme fond de navigateur. Elle viendra donc décorer la structure de Vivaldi, à la manière des thèmes de Firefox.

Côté capture de page, redémarrer le navigateur ne fera plus perdre les réglages de la dernière sélection. Le mode plein écran permet de manipuler plus facilement les éléments de navigation comme la barre d’adresse, l’utilisateur pouvant ajouter des raccourcis clavier pour afficher/masquer ces contrôles. Des corrections ont également faites sur le son pour HTML5 Audio.

Enfin, les signets de l’utilisateur sont accessibles depuis un nouvel endroit : le menu général de Vivaldi. Un accès de plus, en plus du classique panneau latéral, de la barre de signets ou du Speed Dial.

Copié dans le presse-papier !

Symptôme de demandes régulières, Microsoft s'excuse à moitié pour un manque de visibilité sur l'évolution de Visual Studio. Depuis la version 2017 en effet, le rythme d'apparition des nouveautés est plus fréquent. Les développeurs souhaitaient donc une meilleure visibilité.

La roadmap liste donc toutes les fonctionnalités prévues, les langages concernés, d'éventuels liens explicatif, ainsi et surtout que la disponibilité prévue. Beaucoup n'en ont d'ailleurs pas encore, quand d'autres indiquent « In Preview », signe que leur arrivée est proche.