du 20 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Sur Twitter, le compte Elliot Alderson interpelle le français : « Parlons des applications ApeSaleTracker et ApeStsMonths trouvées dans vos téléphones. Ce sont des applications système pré-installées qui envoient régulièrement et silencieusement des informations de l'utilisateur à un tiers chinois appelé Tinno, par HTTP ou SMS sans le consentement de l'utilisateur ».

Pour rappel, Tinno fabrique justement les smartphones pour le compte de Wiko. Parmi les informations renvoyées vers le serveur eservice.tinno.com, il est question du numéro IMEI, la position de la cellule GSM à laquelle le smartphone est connecté, le numéro de série et le numéro de Build ; le tout en texte clair, sans chiffrement.

Elliot Alderson ajoute que l'utilisateur ne peut pas désactiver cette fonctionnalité. Pour le moment, le fabricant n'a pas réagi officiellement. Nous tâcherons évidemment d'en savoir plus rapidement.

Les smartphones Wiko enverraient des données personnelles sur un serveur en Chine
chargement Chargement des commentaires...