du 09 septembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Sur Terre, il ne faut pas confondre le pôle nord géographique du pôle nord magnétique. Le premier est le point le plus au nord de notre planète, là où méridiens et fuseaux horaires se croisent. Le second est un « point errant » où le champ magnétique terrestre pointe vers le bas. 

Dans les prochains jours, les boussoles des observateurs se trouvant sur le méridien de Greenwitch indiqueront le « vrai nord » en plus du nord magnétique, un événement rare dont la dernière occurrence s'est déroulée il y a 360 ans. The British Geological Survey (BGS), qui a annoncé la nouvelle, ajoute que cela n'aura évidemment aucune incidence sur la vie de tous les jours ou les systèmes de guidage par satellites. 

Sur Science Alert, un graphique permet de suivre l'évolution de l'écart entre les deux pôles.

Les boussoles sur Greenwich vont indiquer le « vrai nord » pour la première fois depuis 360 ans
chargement Chargement des commentaires...