du 11 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Les grands principes de Google sur l'intelligence artificielle

La question de l'IA est au centre des préoccupations du géant du Net, mais aussi (et surtout ?) de plusieurs milliers de ses employés qui ont fait part de leurs inquiétudes et mécontentement dans une lettre publiée par New York Times.

Suite à des départs, le géant du Net expliquait récemment qu'il ne renouvellera pas sa participation au Projet Maven sur l'intelligence artificielle pour l'imagerie vidéo, dont un des débouchés pourrait être en lien avec les drones de l'armée.

En fin de semaine dernière, Sundar Pichai (PDG de Google) s'est exprimé publiquement avec un billet de blog. Il détaille sept points de la nouvelle charte maison sur le sujet :

  • Être socialement bénéfique
  • Éviter de créer ou de renforcer un parti pris
  • Être pensé et testé pour la sécurité
  • Faire face à ses obligations
  • Être responsable envers les gens
  • Prendre en compte dès le départ les principes de confidentialité
  • Maintenir des normes élevées d'excellence scientifique

L'intelligence artificielle doit être mise à disposition pour des utilisations conformes à ces principes. Le PDG affirme ensuite que la société ne concevra et ne déploiera pas d'intelligence artificielle dans plusieurs domaines d'applications, notamment ceux susceptibles de causer « un dommage global ».

Les armes et autres technologies « dont le but principal ou la mise en œuvre est de causer ou de faciliter directement les blessures aux personnes » sont également proscrites, ainsi que les « technologies contrevenant aux principes largement acceptés du droit international et des droits de l'homme ».

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Pour se démarquer de la concurrence, le fabricant proposait des « offres exclusives » et un système de récompense basé sur une monnaie virtuelle : zSilver. Pour les jeux, rien d'exceptionnel puisque les titres sont livrés sous forme de clés pour Steam ou Uplay.

Ce dernier point permet d'ailleurs de limiter la casse en cas de fermeture : les achats ne sont pas perdus puisqu'ils sont rattachés aux plateformes de Valve et d'Ubisoft… et c'est exactement ce qui se passe.

Sur son site, Razer annonce la fermeture de sa boutique en ligne de jeux vidéo dès le 28 février. Le constructeur ne donne pas beaucoup de détail, expliquant simplement que ce changement s'inscrit dans un cadre de réorganisation de la société.

Une foire aux questions est disponible ici pour plus de détails.

Copié dans le presse-papier !

Le réseau social emboite donc le pas à Amazon et Google. L'annonce a été faite par Yann LeCun, responsable de l'IA chez Facebook, au Financial Times, et reprise par Reuters. But de l'opération : « créer un assistant numérique doté de suffisamment de “bon sens” pour converser avec une personne sur n’importe quel sujet ».

L'intelligence artificielle est déjà utilisée pour contrôler les publications, mais le réseau social veut renforcer son utilisation, par exemple pour surveiller de la vidéo en temps réel. En plus de ses partenaires, Facebook planche donc sur ses propres ASIC (application-specific integrated circuit).

« Facebook est connu pour construire son propre matériel quand il le faut, par exemple ses propres ASIC. Nous ne nous épargnerons aucun effort dans ce sens », explique Yann LeCun.

Copié dans le presse-papier !

Kali Linux est une distribution basée sur Debian avec une orientation particulière : embarquer tous les outils nécessaires aux tests de sécurité d’une infrastructure. Pour ceux qui s’en souviennent, elle est le successeur de BackTrack qui, elle, était basée sur Ubuntu.

La distribution a reçu hier soir sa première « version à point » de 2019. Estampillée 2019.1, elle embarque une nouveauté majeure : Metasploit 5.0. Ce kit d’exploitation des failles de sécurité présente d’importantes améliorations, dont des API pour les bases de données et l’automatisation, ainsi que de nouvelles capacités d’évasion.

On note également plusieurs progrès sur la version ARM du système, avec le retour de Banana Pi et Banana Pro, tous deux basés sur la version 4.19 du noyau Linux (comme Veyron). Les images pour Raspberry Pi sont également plus simples à choisir.

La page de téléchargement a bien sûr été adaptée pour afficher les nouvelles images ISO. Si vous avez déjà le système, la commande pour déclencher la mise à jour est :

root@kali:~# apt update && apt -y full-upgrade

Copié dans le presse-papier !

Après la version de 1984 par David Lynch (avec Sting au casting), Denis Villeneuve (Premier contact, Blade Runner 2049) prépare une nouvelle adaptation du premier volume du Cycle de Dune de Frank Herbert.

Comme le rapporte Deadline, il sortira le 20 novembre 2020 aux États-Unis. Timothée Chalamet et Rebecca Ferguson incarneront Paul et Jessica Atréides. Josh Brolin, Oscar Isaac, Jason Momoa, Javier Bardem et Charlotte Rampling sont également au casting.

Copié dans le presse-papier !

Spotify est disponible dans Waze (et vice-versa) depuis presque deux ans. En octobre dernier, Waze passait la seconde et dévoilait son lecteur audio intégré, compatible avec huit services de streaming. Deezer sur Android brillait par contre par son absence, alors qu'il était disponible sur iOS.

Cette inégalité est désormais corrigée : « Afin d’associer Deezer à Waze sur Android, il suffit aux utilisateurs de cliquer sur l'icône représentant une note de musique rose et de choisir Deezer », explique le service de streaming.

La société précise enfin que « Deezer sur Waze est accessible pour tous les utilisateurs (avec les conditions habituelles pour les utilisateurs gratuits), dans tous les pays dans lesquels Waze et Deezer sont disponibles ».