du 05 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Fin juin, Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube fondaient le Forum mondial pour la lutte contre le terrorisme, pour montrer leur détermination à protéger les internautes, face à des États de plus en plus pressants. Dans un communiqué commun, les sociétés détaillent leurs actions.

Depuis sa fondation, il y a quelques mois, l'organisation a été rejointe par Ask.fm, Cloudinary, Instagram, Justpaste.it, LinkedIn, Oath (Yahoo) et Snap. La base de données commune d'empreintes de contenus « terroristes » atteint désormais 40 000 entrées. Le forum s'est aussi associé à Tech Against Terrorism, pour partager leurs « expertises » sur le sujet, en plus de participations à des réunions internationales (à l'ONU et au G7).

Le mouvement est né du forum Internet européen l'an dernier, où les quatre sociétés fondatrices avaient pris des gages face à la Commission européenne. En juin, l'institution distribuait bons et mauvais points dans la suppression des contenus illicites signalés, renforçant la responsabilité des géants du Net dans le contrôle de leurs plateformes.

Les grandes plateformes s'organisent (encore) contre le terrorisme
chargement Chargement des commentaires...