du 30 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Les garants du « grand débat » réclament plus de transparence

Les cinq « garants » du « grand débat national » ont présenté lundi une série de recommandations « dans le but de renforcer la légitimité et le bon fonctionnement » de l’exercice.

Pascal Perrineau, Jean-Paul Bailly, Nadia Bellaoui, Guy Canivet et Isabelle Falque-Pierrotin souhaitent notamment que « toutes les contributions émises dans le cadre du « grand débat », quelles que soient leurs origines (restitutions des réunions d’initiative locale, contributions individuelles, cahiers citoyens...) convergent vers le site et soient mises en ligne ».

Ils recommandent également l’ouverture d’une « nouvelle rubrique » destinée à « accueillir les contributions libres quel que soit le thème, au-delà des réponses aux questions », et d'« assurer un vrai pluralisme des sources d’information sous-jacentes à chaque thématique ».

« Il est important qu’il y ait véritablement des "open datas", c’est-à-dire des données véritablement ouvertes » a en outre affirmé Pascal Perrineau auprès de l’AFP, ce qui laisse entendre que les garants préconiseraient une ouverture des « contributions » déposées par les participants au « grand débat ».

Ces recommandations, dont on ne sait pour l’instant si elles seront suivies par le gouvernement, ressemblent en de nombreux points à celles prônées par la Commission nationale du débat public – mais qui ont pourtant été écartées par l’exécutif (voir notre article).

chargement Chargement des commentaires...