du 07 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Mi-avril, le département du Commerce américain interdisait à ses entreprises de vendre des composants et logiciels à ZTE (puces Qualcomm, OS Android, etc.).

« Ce refus aura non seulement un impact important sur la survie et le développement de ZTE, mais il nuira également à tous ses partenaires, dont un grand nombre de sociétés américaines » affirmait alors le fabricant chinois dans un communiqué.

Aujourd'hui, Reuters explique que ZTE a soumis une demande au département du Commerce afin qu'il annule cette interdiction de sept ans, c'est du moins l'information contenue dans un document transmis à la bourse de Shenzhen par le constructeur.

Pour rappel, ZTE et Huawei sont interdits de vente dans les bases militaires américaines et le gouvernement chercherait à aller encore plus loin.

Les États-Unis interdisent la vente de composants à ZTE, le fabricant fait appel
chargement Chargement des commentaires...