du 30 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Le groupe Under Armour déclare avoir laissé s'envoler ces informations. Ces dernières n'incluent pas d'état civil ou de données administratives, promet l'entreprise. Les noms, adresses e-mail et mots de passe hashés sont, par contre, bien dans la besace du ou des pirates.

La société s'est aperçue le 25 mars de l'intrusion, qui aurait eu lieu fin février. Les utilisateurs concernés ont été prévenus quatre jours après, via une notification dans l'application et par e-mail. Under Armour les invite à changer leur mot de passe.

Quatre jours est-il réactif ? Sûrement, mais pas encore assez. Le futur Règlement européen sur la protection des données (RGPD), appliqué le 25 mai, imposera un signalement sous 72 heures pour une telle fuite de données.

Les données de 150 millions de membres de MyFitnessPal dans la nature
chargement Chargement des commentaires...