du 20 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a rendu publiques, jeudi 19 octobre, les déclarations d’intérêts et d’activités des nouveaux députés. Enfin presque : l’institution explique que treize parlementaires « n’ont pas déposé au moins l’une des deux déclarations attendues » dans les délais. Le Bureau de l’Assemblée nationale a ainsi été saisi.

Contrairement aux documents publiés lors de la précédente législature, remplis au stylo avant d’être scannés, n’espérez pas trouver des « œuvres d’art ». Les 577 parlementaires élus en juin dernier ont été obligés d’utiliser le téléservice de la HATVP, ce qui permet dorénavant à la Haute autorité de diffuser des données plus facilement réexploitables (pour des comparaisons, graphiques, etc.).

Après un premier examen, la Haute Autorité a néanmoins constaté quelques « carences » sur « certaines rubriques qui paraissent peu ou mal prises en compte, par exemple s’agissant de l’identification des collaborateurs parlementaires et de leurs activités annexes ». L’institution s’apprête donc à poursuivre ses vérifications, afin de s’assurer qu’aucun manquement, passible de poursuites, ne soit à relever.

Ces déclarations resteront quoi qu’il en soit consultables jusqu’à la fin du mandat des parlementaires concernés.

Les déclarations d’intérêts des nouveaux députés publiés en Open Data
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

SFR Sport changera de nom le 3 juillet. L'opérateur revient sur le sujet auprès de ses abonnés, avec quelques détails. Ainsi, les chaînes 1 à 3 deviennent RMC Sport Access 1, 2 et 3. SFR Sport 5 devient RMC Sport 4 alors que BFM Sport deviendra RMC Sport News en août. Elles occuperont les canaux 106 à 110.

Selon les cas, les clients auront accès à une option RMC Sport ou RMC Sport Access. Cette distinction cache une astuce. D'après nos informations, les clients SFR Sport seront considérés comme « Access » et n'auront pas droit à l'application RMC Sport, ainsi qu'à la chaîne 4K (RMC Sport UHD 1) et à certaines compétitions (Champions League, Europa League). L'option SFR Sport Europe devient RMC Sport et donnera accès à tous ces services et contenus.

Dans son email, SFR se veut rassurant : « N'ayez aucune inquiétude, vous retrouverez tous vos programmes habituels et le tarif de votre forfait mobile ne change pas ». Pour rappel, RMC Sport sera proposé en option aux nouveaux clients à 9 ou 19 euros par mois, contre 5 ou 15 euros actuellement pour SFR Sport Europe.

Dans le même temps, l'opérateur offre son option à tous ses clients qui prennent un abonnement BeIN Sports. Le pack est ainsi proposé à 15 euros par mois.

Copié dans le presse-papier !

Les rumeurs tablaient sur le mois de juin, mais il semble que la fenêtre de tir soit ratée, si l’on en croit Bloomberg.

Selon nos confrères, Apple viserait maintenant une sortie en septembre, soit un an après son annonce. La firme avait promis la disponibilité de cette borne de recharge sans fil pour 2018, sans plus de précision. Elle serait donc encore dans les clous.

Toujours selon Bloomberg, Apple fait face à plusieurs défis, puisque l’utilisateur doit pouvoir poser son iPhone, sa Watch et ses AirPods dans n’importe quelle position, les appareils devant être chargés en même temps sans contrainte.

Repousser la sortie servirait à glisser de nouveaux tests de fiabilité, incluant des bugs dans les firmwares et la gestion des risques de surchauffe. Nos confrères ajoutent que l’AirPower intègrerait une version réduite d’iOS pour gérer son alimentation et sa communication avec les appareils.

Mais que la borne sorte maintenant ou en septembre, la grande inconnue demeure : son tarif. Nul doute qu’au vu du travail réalisé et des prétentions de facilité d’utilisation, il devrait être à la hauteur des autres produits de la marque.

Copié dans le presse-papier !

Au début du mois, nous apprenions que les trois fabricants de puces avaient reçu la visite d'enquêteurs chinois, après avoir constaté que les prix de la DRAM avaient « considérablement augmenté ».

« Selon la loi antitrust chinoise, Samsung, SK Hynix et Micron pourraient être condamnés à une amende entre 800 millions et 8 milliards de dollars » s'ils sont reconnus coupables d'entente sur les prix rapporte Digitimes, citant des sources proches du dossier.

L'enjeu est important : « La Chine essaie de protéger son marché des PC et des smartphones contre la hausse du prix de la DRAM » expliquait récemment une analyste à Reuters.

Rappelons enfin que Samsung, SK Hynix, Elpida Memory (racheté par Micron) ont déjà été condamnés pour entente sur les prix de la DRAM.

Copié dans le presse-papier !

Google vient d'annoncer une nouveauté pour son navigateur mobile, qui va être mise en place dans une centaine de pays, notamment ceux avec un réseau mobile moins développé que la moyenne.

L'objectif est de permettre un meilleur accès à des articles de presse, même lorsque vous n'avez aucune connexion ou qu'elle n'est pas très bonne.

Pour cela, Chrome pour Android va simplement télécharger sur l'appareil un version hors-ligne d'articles populaires, soit dans votre région, soit en fonction de votre historique de navigation. Le téléchargement se déclenchera quand l'appareil sera relié au Wi-Fi.

La société ne précise pas les critères de sélection, si les pages AMP seront favorisées, etc. Rien n'est dit non plus sur l'impact pour les sites en matière de calcul d'audience ou même d'accès à leurs fonctionnalités.

Copié dans le presse-papier !

La firme de Redmond continue ses investissements dans un domaine en pleine expansion et où la bataille ne fait que commencer.

Bonsai, basée à Berkeley en Californie, aurait selon Microsoft « accompli certaines percées remarquables dans leur approche, qui aura un impact profond sur le développement de l’intelligence artificielle ».

Plus précisément, la spécialité de Bonsai serait l’abstraction. Plutôt que de confier aux développeurs la tâche d'entraîner les algorithmes, la startup peut asseoir devant l’écran un expert dans son domaine mais n’y connaissant rien en IA.

Bonsai propose une plateforme d’apprentissage globale surtout destinée aux entreprises disposant de systèmes de contrôle industriels : robots, contrôle de l’énergie, production, systèmes autonomes, chauffage, ventilation ou encore climatisation.

Les produits de Bonsai vont rejoindre évidemment la plateforme Azure. Intégrés à la chaine d’outils existante pour le machine learning, ils seront accessibles via Azure Cloud et Brainwave. Les modèles développés seront déployés et gérés dans Azure IoT.

Le montant de l’acquisition n’a cependant pas été dévoilé, comme souvent dans ce genre de cas.