du 28 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Les bêtas d'Ubuntu 18.10 et de ses variantes sont disponibles

Avec une sortie prévue pour octobre, il était temps que Canonical publie les bêtas de la prochaine Ubuntu. C’est chose faite, ainsi que pour toutes les variantes habituelles : Kubuntu, Lubuntu, Ubuntu Budgie, Ubuntu Kylin, Ubuntu MATE, Ubuntu Studio et Xubuntu.

De son petit nom Cosmic Cuttlefish, Ubuntu 18.10 embarque un nouveau thème par défaut (Yaru), GNOME 3.30, le kernel Linux 4.18, de nombreuses optimisations venues du compilateur GCC 8, le serveur X.org 1.20 (utilisé par défaut, Wayland étant pour plus tard), un meilleur support des GPU AMD et l’inévitable mise à jour générale des paquets.

Côté édition Server, le nouvel installeur texte Subiquity est maintenant en place. Canonical met cependant toujours à disposition des images ISO basées sur l’installeur Debian

Certaines variantes ont leurs propres nouveautés bien sûr. Budgie bascule ainsi de Chrome à Firefox comme navigateur, après un vote écrasant (75 %) de la communauté. La distribution abandonne également TLP pour la gestion de l’énergie, estimant que les apports du kernel 4.18 remplissent largement leur mission.

Lubuntu franchit également un cap important : elle abandonne le traditionnel environnement LXDE au profit de LXQt. Ce dernier est né d’une fusion entre LXDE et Razot-Qt. Principale différence, détectable dans le nom du « nouveau » venu : LXQt est basé sur Qt5, alors que LXDE repose sur GTK.

Comme d’habitude, l’installation d’une bêta peut réserver son lot de surprises (comprendre de bugs). Il est donc recommandé de ne pas installer le système sur une machine stable ou de production. Ce, même si Canonical fournit une procédure pour passer de l’actuelle version stable 18.04 à la 18.10 bêta.

Rappelons en outre qu’Ubuntu ne gère plus que les processeurs x64 sur PC. D’autres variantes, comme Lubuntu, se montrent plus souples et prennent encore en charge les anciens processeurs 32 bits

chargement Chargement des commentaires...