du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Le fabricant les avait déjà présentées au CES 2016 de Las Vegas. Elles disposaient alors de bandes de chaque côté qui pouvaient changer de couleur en fonction de vos envies.

La disponibilité était annoncée pour fin 2016, mais c’est finalement fin 2017 qu’elles arriveront sur le marché. C’est en tout cas ce qu’affirme le PDG de la société, François Feijoo, à nos confrères des Echos.

Cette série limitée à 150 paires sera vendue fin novembre dans le magasin du Forum des Halles à Paris, pour 289 euros. « Cette basket va évoluer. Aujourd'hui, elle est tournée vers la mode, demain elle proposera d'autres services, c'est un début » ajoute-t-il, sans donner plus de détails.

Les baskets connectées d’Éram disponibles fin novembre, pour 289 euros
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le premier est le président de l'Arcep, le second est président de FFDN et co-fondateur de la Quadrature du Net. Ils reviennent sur le sujet brûlant du jour : le vote de la fin de la neutralité du Net par la FCC aux États-Unis.

Ils étaient ce matin les invités de Guillaume Erner dans L'Invité des Matins de France Culture. Cet échange est l'occasion d'explications techniques sur ses enjeux pour les différentes parties, mais aussi de faire un point sur la situation en France. Sébastien Soriano affirme par exemple que la neutralité du Net est « globalement respectée en France », un avis partagé par Benjamin Bayart : « en France c'est plutôt propre », même s'il reste quelques « pétouilles ».

Copié dans le presse-papier !

Fin novembre, la Russie perdait son satellite Meteor-M 2-1 juste après son lancement (réalisé sans encombre, lui). Il n'est jamais arrivé sur son orbite cible et, au contraire, s'est désintégré dans l'atmosphère avec les 18 autres charges utiles embarquées.

Par l'intermédiaire de son vice-président Alexandre Ivanov, l'agence spatiale Roscosmos donne de nouveaux éléments : « L'algorithme du système de navigation a conclu à une orientation incorrecte pour le décollage de l'étage supérieur du satellite après s'être détaché de la fusée », rapporte l'AFP. L'étage supérieur a alors effectué une rotation dans le mauvais sens, avec les conséquences que l'on connait.

Il s'agirait donc d'un « problème d'algorithme » pour le haut responsable. Insuffisant pour le vice-premier ministre russe en charge de l'espace : « Les résultats de la commission de Roskosmos ne répondent pas à la question principale : comment une telle erreur peut avoir lieu et qui est responsable ? » précise encore l'AFP.

Quelle que soit la raison, c'est un nouveau coup dur pour la Russie, qui enchaine les mauvaises nouvelles. Derniers exemples en date : l'explosion en vol de la mission Progress MS-04 chargée de ravitailler la Station Spatiale Internationale en décembre 2016. En mars de la même année, le lanceur Proton explosait juste après avoir largué la mission ExoMars (sans faire de dégât au satellite TGO et à l'atterrisseur Schiaparelli). En 2014, la défaillance du quatrième étage d'une fusée Soyouz avait conduit des satellites Galileo sur une mauvaise orbite.

Copié dans le presse-papier !

Le groupe Elephant (cofondé par Emmanuel Chain) et Webedia viennent de sceller une alliance autour d'un nouveau label baptisé Elephant Entertainment. Celui-ci doit, comme souvent avec Webedia, se concentrer sur la production de contenus vidéo à destination des fameux « Millenials ».

Contrairement au label Monkey, lui aussi propriété d'Elephant, il ne proposera pas de contenus taillés sur mesure pour les réseaux sociaux. Il a pour vocation « d'imaginer de nouveaux formats de fiction (séries, films…), de documentaires, de programmes événementiels ou de flux, pour les chaînes de télévision, le cinéma et les nouvelles plateformes de vidéo par abonnement (SVoD) ».

La société annonce que trois projets sont en cours de développement, à savoir une fiction, un programme de flux et un programme court.

Copié dans le presse-papier !

Le géant du Net se penche depuis plusieurs mois sur un sujet d'avenir : l'intelligence artificielle au service de la santé, notamment au travers de l'initiative Healthcare NExT.

Il annonce aujourd'hui le lancement d'un nouveau projet s'inscrivant dans ce cadre. Le but est de permettre à certains de ses « partenaires de la santé de créer facilement des assistants virtuels et des chatbots de soins de santé intelligents et conformes » aux exigences en vigueur.

Un client peut ainsi répondre à une série de questions et se voir proposer une action en adéquation avec ses symptômes. Un exemple présente un homme qui a plus de 39,4°C de fièvre depuis trois jours et dont l'état de santé ne s'améliore pas… mais a-t-on réellement besoin d'une intelligence artificielle pour savoir qu'il faut se rendre en urgence chez un médecin ?

Copié dans le presse-papier !

Alors que l'épisode final de la saison 3 de Mr Robot vient d'être diffusé outre-Atlantique, nous apprenons qu'une quatrième est d'ores et déjà signée.

Pour le moment, on attend surtout de savoir quand France 2 compte diffuser la suite des aventures d'Elliot Alderson, ce qui n'a toujours pas été annoncé. Mais peut-être que le groupe public cherche à pousser les fans au piratage, en l'honneur de la série ?