du 17 février 2020
Date

Choisir une autre édition

Les acteurs de la pub fustigent le projet de recommandation de la CNIL sur les traceurs

Le CPA (Collectif pour les Acteurs du Marketing Digital) s’oppose au projet de recommandation de la CNIL sur les cookies et autres traceurs, ouvert actuellement à consultation. Selon ce groupement, la nouvelle doctrine de la CNIL aurait des conséquences « dramatiques pour notre industrie ». 

Il cite notamment « un consentement plus que difficile à obtenir » et donc « une capacité moindre à tracker » ou encore l’obligation pour les éditeurs « de proposer le même contenu à l’internaute, que ce dernier accepte ou refuse le dépôt de cookie ». Soit la crainte d’une chute du chiffre d’affaires de la « filière du digital français », moins bien armée face aux GAFA. 

Dans un guide relatif à la consultation de la CNIL, le groupement fournit des réponses types que les acteurs sensibles à ses positions sont invités à suivre à la lettre.  Dans les rangs du CPA, on trouve M6 Digital Services, des cabinets d’avocats ou encore Humanoïd (Frandoid et Numerama). 

chargement Chargement des commentaires...