du 19 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

Un quart des sommes (plus de 270 millions d’euros en 2018) au titre de la redevance pour Copie privée est conservé par les sociétés de gestion collective. 

Elles servent à aider « à la diffusion du spectacle vivant, au développement de l'éducation artistique et culturelle et à des actions de formation des artistes » voire à des actions de défense.

Problème : avec la crise actuelle, ces différents postes s’effondrent, alors que les auteurs s’inquiètent pour leur avenir. 

Plutôt que de toucher aux irrépartissables, Pascal Rogard, directeur général de la SACD, suggère d’affecter ces 25 % à l’action sociale. « Je vais demander au gouvernement de modifier le décret qui pour le moment empêche cette affectation ».

Les 25 % de la copie privée affectés à l’aide sociale ?
chargement Chargement des commentaires...