du 02 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Il est à court de carburant depuis des mois et risque la panne sèche d'un moment à l'autre. Il a donc été mis en veille cet été pendant plusieurs semaines avant de transmettre ses données dans les meilleures conditions possible.

Depuis début septembre, une 19e campagne a été lancée avec l'espoir de récolter quelques données malgré tout. Fin septembre, l'équipe expliquait que le satellite avait du mal à pointer son télescope dans la bonne direction.

Les scientifiques ont donc décidé de repasser Kepler en veille (un mode qui ne consomme pas de carburant) afin de préserver les données recueillies depuis début septembre. En effet, son antenne ne sera pas pointée vers la Terre pour envoyer les informations en attente avant le 10 octobre.

« En raison des incertitudes sur le carburant restant disponible, rien ne garantit que la Nasa pourra télécharger les données scientifiques » explique l'agence spatiale. Si c'est un succès, alors Kepler reprendra sa campagne d'observation le temps de vider ses réservoirs.

Le télescope spatial Kepler de nouveau en veille en attendant de transmettre ses données
chargement Chargement des commentaires...