du 23 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

Le smartphone de Jeff Bezos aurait été piraté via WhatsApp

Dans cette histoire, tous les ingrédients dignes d’un film d’espionnage sont présents : un richissime homme d’affaires, un prince héritier, un smartphone piraté, un journaliste assassiné...

Selon un rapport de deux experts des Nations unies, il existe en effet des signes d’une « possible implication » de Mohammed Ben Salmane (prince héritier d’Arabie saoudite) dans le piratage du téléphone du patron d’Amazon et du Washington Post (Jeff Bezos). Les deux experts demandent une « enquête immédiate », comme le rapporte Reuters.

Sans surprise, le prince Faiçal ben Farhan al Saoud, ministre des Affaires étrangères, affirme que ces accusations sont « absurdes » : « L’idée que le prince héritier pirate le téléphone de Jeff Bezos est complètement idiote ».

Ce piratage remonterait à 2018, avant le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, qui écrivait alors dans le Washington Post. Le cœur de cette histoire se trouve ici selon les experts des Nations unies : « Les informations que nous avons reçues laissent soupçonner une possible implication du prince héritier dans la surveillance de M. Bezos dans le but d’influencer, si ce n’est d’étouffer l’actualité saoudienne par le Washington Post ».

L’iPhone de Jeff Bezos aurait été piraté en mai 2018 via une vidéo envoyée par WhatsApp. Pendant des mois, de grosse quantités de données auraient ainsi été exfiltrées du smartphone. Toujours selon nos confrères, le FBI enquêterait sur le piratage de l’iPhone de Jeff Bezos, mais les autorités américaines n’auraient (pour le moment ?) pas donné de suite concernant le reste des ramifications de cette histoire. 

chargement Chargement des commentaires...