du 16 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

« Considérant l’ancienneté et la fragilité des équipements actuellement utilisés pour le dépouillement et l’analyse politique des scrutins publics », le Bureau de la Haute assemblée a jugé hier qu’il était « indispensable d’installer un système moderne de scrutin électronique ».

Celui-ci sera utilisé en hémicycle, comme à l’Assemblée nationale, mais pas en commission (où les votes se font en principe à main levée). Ce dispositif est annoncé « pour la rentrée parlementaire d’octobre 2019 ».

Le Sénat passera au vote électronique fin 2019
chargement Chargement des commentaires...