du 07 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

L'information Commissioner's Office (ICO), l'équivalent britannique de la CNIL, vient de transmettre les clés de son enquête sur le ciblage publicitaire de Facebook à son homologue irlandais.

En effet, le règlement général sur la protection des données prévoit que chaque société dépend principalement d'un seul gendarme, et dans le cas de Facebook, c'est l'Irish Data Protection Commission qui a la main.

La vigie britannique n'a pu de son côté que condamner Facebook à une amende de 572 000 euros (le maximum possible) pour des abus sur l'utilisation des données de ses utilisateurs.

Le Royaume-Uni confie son enquête sur le ciblage publicitaire de Facebook à l'Irlande
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le régulateur américain commence par proposer deux blocs de 425 MHz dans les 28 GHz, qui seront suivis par sept blocs de 100 MHz dans la bande des 24 GHz. Soit un total de 1,55 GHz de spectre.

Ajit Pai précise qu'il Il faudra ensuite attendre 2019 pour les 37, 39 et 47 GHz. L'ensemble de ces bandes millimétriques sont importantes car elles permettent de disposer d'une grande largeur de spectre et ainsi augmenter la bande passante des réseaux.

Copié dans le presse-papier !

Dans le cadre du Mobile Pwn2Own de Zero Day Initiative, les chercheurs Richard Zhu et Amat Cama ont découvert des vulnérabilités sur les terminaux Apple avec iOS 12.1, comme le rapporte Forbes.

Elles se trouvent dans le compilateur JIT (Just-In-Time) du navigateur Safari. Pour arriver à leurs fins, ils ont utilisé un point d'accès Wi-Fi modifié pour l'expérience et un iPhone X à jour. Ils ont ainsi pu accéder à des photos récemment supprimées sur l'appareil. Elles sont pour rappel placées dans une « poubelle » pendant 30 jours avant d'être définitivement détruites.

Apple a été avertie et devrait donc proposer un correctif rapidement. De leur côté, Richard Zhu et Amat Cama ont empoché 50 000 dollars.

Durant la compétition, les chercheurs ont également été en mesure de récupérer des données sur des téléphones Android, notamment les Samsung Galaxy S9 et Xiaomi Mi6.

Copié dans le presse-papier !

Quelques mois après le modèle 3 B+ à 35 dollars, qui avait introduit un SoC et une connectivité plus rapides, la fondation Raspberry annonce un modèle plus accessible.

Il utilise toujours une puce Broadcom BCM2837B0 (Cortex-A53, ARMv8, 64-bit) à 1.4GHz, mais avec seulement 512 Mo de mémoire LPDDR2, contre 1 Go pour son grand frère. On ne dispose également que d'un port USB 2.0 et d'aucun  RJ45.

On retrouve l'alimentation micro USB, l'emplacement Micro SD, le connecteur GPIO à 40 broches, le port HDMI, le jack, le CSI/DSI pour caméra ou écran tactile, le Bluetooth 4.2 et le Wi-Fi 5 (802.11ac).

Mais le tout prend place dans un PCB réduit : 65 x 56 mm, contre 65 x 86 mm habituellement. Un format déjà vu sur d'anciens modèles comme le 1A+, qui n'avait pas été utilisé sur la version 2. Un boîtier spécifique sera également mis en vente début décembre.

La fondation évoque au passage un boot USB et une gestion thermiques améliorés. La disponibilité est annoncée pour début décembre, à un tarif de 25 dollars. Il est déjà en stock dans certaines boutiques, notamment chez Kubbi pour 26,50 euros.

Copié dans le presse-papier !

La première étape vient d'être enclenchée : Orange ne commercialise plus de nouvelles lignes RTC analogiques à partir d'aujourd'hui. Elles sont remplacées par de la VoIP.

Ainsi, « tout nouveau client (particuliers ou entreprises) souhaitant souscrire à une offre de téléphonie fixe se verra remettre par Orange un boîtier à installer simplement ». Les tarifs des nouvelles offres VoIP sont exactement les mêmes que les anciennes et ne nécessitent pas de souscrire à un abonnement Internet.

La Fédération Française des Télécoms rappelle que, selon les indicateurs de l'Arcep, « la qualité de service en VoIP est équivalente ou supérieure à celle du service téléphonique sur RTC ». Par contre, le réseau de nouvelle génération ne permettra pas une téléalimentation, comme c'est le cas sur le RTC.

De même, les lignes numériques (RNIS) ne seront plus commercialisées à partir du 15 novembre 2019. Ensuite, les anciens clients (RTC/RNIS) commenceront à être migrés sur de la VoIP à partir du 23 octobre 2023.

Ainsi, fin 2023, « sept zones géographiques auront totalement migré de la technologie RTC à la technologie IP. Cela concerne un ensemble de communes contigües situées dans les départements de Haute-Garonne, Vendée, Seine et Marne, Charente-Maritime, Nord, Haute-Loire et du Morbihan ».

Copié dans le presse-papier !

Alors que la concurrence travaille sur des thèmes sombres, Microsoft renouvelle le mode clair de Windows 10.

L’interface est actuellement hybride. Bien que le thème clair soit actif par défaut, le menu Démarrer, la barre des tâches et divers autres éléments restent presque noirs. Quand le thème sombre est activé, les fenêtres suivent alors.

La nouvelle build 18282, disponible dans le canal rapide depuis hier soir, propose un nouveau thème clair. Il s’applique désormais à tous les éléments d’interface, y compris le centre d’action, le clavier virtuel et le reste. Un nouveau fond d’écran est fourni pour l’occasion.

Microsoft évoque des questions de cohérence dans le choix de l’utilisateur et des demandes répétées des testeurs sur des différences plus nettes entre les deux thèmes. La sortie de macOS Mojave (voir notre dossier) et la pression sur les interfaces sombres auront accéléré le mouvement.

La build introduit d’autres nouveautés, notamment un panneau d’impression complètement rénové. S’il était temps que Microsoft s’y penche, le résultat rappellera graphiquement les années 90 à certains, tant le panneau est gris et manque d’élégance.

Windows Update reçoit de son côté deux apports importants. À commencer par une mise en pause des téléchargements plus visible (entre autres fonctions). Les petits liens sous le bouton Rechercher laissent place à de vraies icônes, dont la Pause qui peut être définie pour un nombre de jours, ou jusqu’à une date spécifique. Rappelons que l’édition Familiale n’a pas accès à cette option.

L’autre amélioration concerne les Heures d’activité, décrites désormais comme « intelligentes ». Une fois l’option activée, elles s’ajustent à l’activité détectée sur la machine, l’éditeur se disant conscient que nombre d’utilisateurs commencent plus tôt et/ou finissent plus tard que prévu.

La fonction de capture d’écran, déjà nettement améliorée avec l’October Update (enfin de retour), comble un vide avec le mode fenêtre active. On aimerait cependant, à l’instar d’un macOS, que les différentes capacités soient accessibles via des raccourcis clavier distincts. En l’état, la fonction aura bien du mal à remplacer des outils dédiés tels que ShareX.

Enfin, la préversion 18282 change le comportement de l’ajustement de la luminosité en cas de passage de l’ordinateur sur batterie. Désormais, si l’utilisateur ajuste le niveau quand le secteur est débranché, Windows s’en rappellera les prochaines fois.

On rappellera en dépit de ces nouveautés que le canal rapide est à réserver aux machines de test. Elles comportent souvent des bugs gênants et ne sont pas recommandées pour une utilisation quotidienne.

Beaucoup attendront donc la première préversion du canal lent. Elle mettra sans doute encore un peu de temps à arriver, car la branche 19H1 – qui doit déboucher sur la prochaine évolution majeure au printemps prochain – n’a démarré que depuis un mois environ.