du 07 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

L'information Commissioner's Office (ICO), l'équivalent britannique de la CNIL, vient de transmettre les clés de son enquête sur le ciblage publicitaire de Facebook à son homologue irlandais.

En effet, le règlement général sur la protection des données prévoit que chaque société dépend principalement d'un seul gendarme, et dans le cas de Facebook, c'est l'Irish Data Protection Commission qui a la main.

La vigie britannique n'a pu de son côté que condamner Facebook à une amende de 572 000 euros (le maximum possible) pour des abus sur l'utilisation des données de ses utilisateurs.

Le Royaume-Uni confie son enquête sur le ciblage publicitaire de Facebook à l'Irlande
chargement Chargement des commentaires...