du 30 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Le Project Rome de Microsoft a son SDK 1.0 finalisé

Microsoft vient de publier la version 1.0 finale de son kit de développement Project Rome.

Une importante brique pour l’éditeur, puisque le SDK autorise la conception « d’expériences » communes et continues entre plusieurs appareils Windows, 10, Android et iOS.

Comme l’explique Microsoft, Rome ambitionne de créer des ponts entre les silos de données. Les applications compatibles peuvent se découvrir entre elles et s’échanger des informations. Selon l’éditeur, l’expérience se concentre alors sur l’utilisateur et non plus ses applications, ses données pouvant le suivre d’un appareil à un autre

La technologie peut aussi servir de base de communications. Par exemple, rien n’empêcherait Deezer ou Spotify de s’en servir pour qu’une application Android ou iOS communique avec un autre appareil compatible pour servir de télécommande (ce que fait déjà Spotify avec son Connect).

L’arrivée de cette version finale de Project Rome signale un peu plus aux développeurs que Microsoft veut se poser en champion du développement multiplateforme.

Sa bascule vers les Progressive Web Apps, .NET Core ou encore Xamarin vont tous dans le même sens : un socle technologique permettant de s’affranchir du système hôte. Ce qui est tout aussi valable pour Windows 10.

chargement Chargement des commentaires...