du 04 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Lors de la 21ème conférence Technology, Media and Telecom de Crédit Suisse, Karl Slatoff, président de Take-Two Interactive, a pris la parole pour évoquer les fameuses loot boxes qui font couler tant d'encre ces dernières semaines.

L'éditeur, qui a annoncé ne vouloir lancer que des jeux comprenant « des hameçons à dépenses récurrentes », c'est-à-dire des micro-transactions, a pris la défense de son modèle. « Nous ne voyons pas ça comme du jeu d'argent. Notre vision est la même que celle de l'ESA, en grande partie. Donc ça continuera de suivre son cours », rapporte Gamasutra.

Pour Take-Two, l'important reste de fournir du bon contenu aux joueurs, partant du principe que si le jeu est de qualité, ils iront plus facilement chercher leur porte-monnaie.

Le président de Take Two prend position en faveur des loot boxes
chargement Chargement des commentaires...