du 05 mars 2019
Date

Choisir une autre édition

Le noyau Linux 5.0 est disponible et supporte les écrans FreeSync

Le noyau Linux 5.0 est désormais disponible au téléchargement, du moins ses sources depuis le site officiel.

Les nouveautés sont nombreuses, notamment le support des écrans FreeSync pour les Radeon, à condition que Mesa 19.0 et une version à jour des pilotes xf86-video-amdgpu soient installés. Il s’agissait d’une demande de longue date.

Le pilote Nouveau pour GPU NVIDIA apporte un début de support pour les GeForce RTX. De quoi afficher les définitions natives des écrans, mais sans plus : pas d’accélération graphique encore, pas plus que de gestion de l’alimentation. Le pilote propriétaire reste donc la meilleure option pour l’instant.

Le nouveau kernel prend également en charge Adiantum, conçu par Google pour le chiffrement des appareils d’entrée de gamme dont les puces ne disposent pas de fonctions matérielles de chiffrement. Il a été pensé pour Android Go mais peut être utilisé avec d’autres systèmes de fichiers, comme EXT4.

Entre autres nouveautés, signalons le retour des fichiers de swap dans Btfrs, l’intégration du pilote touch-screen pour les Raspberry Pi, une nouvelle police de console pour les écrans HiDPI et Retina, le support du Logitech High Resolution Scrolling, ou encore de multiples améliorations pour la gestion de l’énergie.

Si le noyau Linux 5.0 sonne comme une version majeure, ce n’est pas tout à fait la réalité. Toutes les moutures ont la même importance dans le cycle révisé, du moins en théorie. Le nouveau venu reste dans le haut du panier en matière de nouveautés, comme le note Phoronix.

Rappelons en outre que la disponibilité officielle ne signifie pas une mise à jour dans les jours suivants. Les distributions n’intègrent le plus souvent un noyau qu’au travers d’une nouvelle version. Sous réserve que les équipes de développement l’estiment stable. D’autres se focalisent sur les moutures LTS (Long Term Support), la dernière en date étant la 4.19.26.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Comme toujours en pareille situation, le fabricant reste discret sur les annonces qui seront faites. Selon CNet, il est question du « retour attendu d'une icône réinventée »... tout un programme.

Il serait donc question du retour du « mythique » Razr, mais avec un écran pliable, comme le voulait la rumeur au début de l'année. Depuis, le constructeur a confirmé qu'il planchait sur le sujet, sans donner plus de détails pour l'instant. 

Copié dans le presse-papier !

Alors que les trois partenaires prévoyaient d'apporter 45 millions d'euros, il serait désormais question de 135 millions d'euros, selon La Lettre A.

Il faut dire que la concurrence sera rude pour la future plateforme de streaming. En plus de Netflix et d'Amazon Prime, elle devra faire face à Disney+, HBO Max, etc.

Nos confrères indiquent d'ailleurs que « des discussions ont eu lieu avec Disney sur une possible offre commune, mais n'ont pas abouti ». 

Copié dans le presse-papier !

Le groupe audiovisuel explique que vous pouvez étendre sa capacité de 80 à 320 Go pour 10 euros en vous rendant dans la rubrique Abonnement, Mes options et Modifier mes options. 

Vous pouvez également demander un disque dur de 1 To ou demander l'échange de celui de 80 Go (qui devra être restitué sous peine de payer 55 euros). Cette option est facturée 50 euros et il faudra rendre le HDD à la fin. 

Bien évidemment, « vous pouvez connecter votre disque dur personnel (auto-alimenté) sur la prise USB ou eSATA du décodeur Canal+ ». On trouve des disques durs externes de 1 To pour 50 euros, mais celui-ci vous appartient à la fin de l'abonnement.

Copié dans le presse-papier !

Au troisième trimestre, le fondeur revendique des revenus de 293,05 milliards de dollars taïwanais (environ 8,61 milliards d'euros), en hausse de 12,6 % sur un an et de 21,6 % sur trois mois.

Le bénéfice net est de 101,07 milliards de dollars taïwanais (environ 3,2 milliards d'euros), soit une augmentation de 13,5 % sur 12 mois et de 51,4 % par rapport au trimestre précédent.

Pour rappel, TSMC est actuellement sous le coup d'une plainte de GlobalFoundries qui demande à la justice américaine d'interdire l'importation de certains produits.

La société avait alors répliqué en demandant également à la justice de trois pays (États-Unis, Allemagne et Singapour) de stopper la production et d'interdire à la vente des produits GlobalFoundries. 

Copié dans le presse-papier !

Il y a quelques jours, une drôle d'histoire est remontée à la surface concernant les derniers smartphones de Samsung et leurs lecteurs d'empreintes digitales ultrasoniques.

Avec certains étuis et écrans de protection, la détection et la reconnaissance ne se passent pas correctement et il est ensuite possible de déverrouiller son smartphone avec d'autres doigts que ceux autorisés, comme l'explique la BBC.

Après avoir pointé du doigt des protections d'écran bas de gamme pendant un temps, Samsung a finalement reconnu le problème et annonce qu'il le corrigera avec une mise à jour, sans plus de précisions sur son fonctionnement. 

Suite à cette découverte, la banque coréenne KaKao Bank a demandé à ses clients de désactiver l'empreinte pour se connecter aux services, comme le rapportent nos confrères. D'autres pourraient suivre.