du 30 août 2019
Date

Choisir une autre édition

Le nouveau design de Twitter a du mal à convaincre

Les utilisateurs de Twitter n’auront certainement pas manqué le changement intervenu mi-juillet dans la version web du site, particulièrement s’ils l’utilisent depuis un ordinateur de bureau.

Le design est désormais unique entre appareils fixes et mobiles, avec une base technique nettement plus moderne et surtout plus véloce. Elle est bâtie sur l’ancienne version mobile, qui était devenue rapidement exploitable depuis un navigateur classique. Beaucoup avait noté à l’époque la différence de performances.

La nouvelle barre de navigation à gauche permet un accès direct à des éléments auparavant centralisés dans le menu, comme les signets, les listes et Explorer. Le menu est toujours là et permet notamment d’accéder aux paramètres et autres comptes.

Pour les habitués de l’ancienne version, la zone dédiée aux messages directs change radicalement, copiant ce que l’on trouvait sur les environnements mobiles. Tous les messages peuvent être consultés depuis la même vue, à la manière d’un client email ayant son panneau de lecture à droite. Finies donc les pop-ups pour chaque conversation.

On trouve également quelques options supplémentaires de personnalisation de l’interface, ou plutôt du thème. On peut ainsi choisir entre les bases claire et foncée que l’on connaissait déjà, et désormais une version noire. La couleur d’accentuation, d’ordinaire bleue sur Twitter, peut être modifiée pour du jaune, rose, violet, orange ou vert. Dans le même panneau, on trouve en outre la taille de la police.

Problème… les retours sur ce changement sont en grande partie négatifs. Le nouveau design a beau être déployé depuis un mois et demi, beaucoup ne décolèrent pas.

Parmi les causes les plus courantes de hargne, la place que prennent les différents éléments, souvent jugés trop gros. C’est particulièrement le cas avec la colonne de gauche, aucune option n’existant pour supprimer par exemple les labels et ne laisser que les icônes.

D’autres aimeraient se débarrasser de la colonne de droite (trois colonnes alourdissent en effet l’ensemble), d’autres encore critiquent la densité générale des informations, désormais plus faible. Pour un design censé être plus léger, on s’étonne également du grand nombre de lignes de séparation dans la colonne principale et du manque de cohérence global entre des éléments ronds et d’autres à angles droits. 

chargement Chargement des commentaires...