Certains l'attendaient, d'autres n'y croyaient plus, c'est désormais officiel : le navigateur Edge de Microsoft existera sous Android et iOS. L'éditeur indique répondre à la demande de ses utilisateurs voulant une même « expérience » sur PC et sur leurs appareils mobiles, et donc un même navigateur. Un point de vue qui a clairement du sens.

Cette application est pour le moment accessible sous la forme d'une préversion (en anglais), uniquement sous iOS via  TestFlight. Pour Android il faudra encore attendre un peu.

La société évoque de nombreuses nouveautés à venir, et l'arrivée de la Fall Creators Update devrait sans doute venir renforcer l'ensemble. Nous aurons l'occasion de revenir plus en détail sur cette nouvelle stratégie d'ici peu.

Le navigateur Edge de Microsoft en test sur iOS, bientôt sur Android
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le blogueur et co-fondateur d’UploadVR, Robert Scoble, fait à son tour l’objet de multiples accusations. Son entreprise avait déjà été mise à l’index pour avoir mis en place une « kink room » au sein de ses locaux, avec notamment un lit et des préservatifs à disposition des employés.

Cette fois-ci l’homme est directement visé par plusieurs personnes l’accusant de comportements déplacés et d’agressions. La journaliste Quinn Norton a notamment détaillé l’une de ces agressions dans un long billet publié sur Medium.

Sans reconnaître de cas particulier, Scoble a publié un mea culpa publiquement sur Facebook, où il explique s’excuser d’avoir « endommagé la confiance que de nombreuses personnes avaient en moi ». Des explications qui de son propre aveu ne seront certainement pas suffisantes pour réparer les dégâts qu’il a causés.

Copié dans le presse-papier !

Le fondeur a publié ses résultats pour le troisième trimestre et sont meilleurs que prévus. Les revenus de l’entreprise ont grimpé de 1,5 % sur un an, à 8,32 milliards de dollars. Le résultat net a fondu quant à lui de 7,1 % à 2,98 milliards de dollars, mais les analystes s’attendaient à une moisson encore moins favorable.

Pour le prochain trimestre, le géant taïwanais s’attend à des revenus compris entre 9,1 et 9,2 milliards de dollars, portés notamment par la production de composants à destination de l’iPhone X. La marge opérationnelle devrait quant à elle graviter autour de 37 à 39 %.

Sur l’ensemble de 2017, les prévisions font état d’une croissance de 5 à 10 % du chiffre d’affaires, et l’entreprise précise être en mesure de viser le haut de cette fourchette. Parallèlement, ses investissements sont aussi en nette hausse cette année (+8 % à 10,8 milliards de dollars), ce afin de préparer le terrain pour la production de puces gravées en 7 nm.

Copié dans le presse-papier !

L’annonce n’est pas une surprise puisqu’Elon Musk avait déjà précisé avoir obtenu un accord verbal en juillet dernier (voir cette actualité).

Comme le rapporte le LA Times,  le permis d’exploitation est soumis à conditions (non précisées) afin de creuser un tunnel de plus de 16 km dans la banlieue de Baltimore, le gouverneur de l’État.

Le but est ensuite de relier New York et Washington (en passant par Baltimore et Philadelphie) en 29 minutes seulement.

Copié dans le presse-papier !

Google vient d'annoncer une nouveauté pour son service publicitaire AdWords : une plus grande efficacité dans le tracking des URL. « Lorsqu'un visiteur clique sur une annonce pour laquelle le suivi d'URL est activé, il doit parfois patienter quelques centaines de millisecondes avant de pouvoir accéder au site Web. Ce délai peut paraître très court, mais l'impact potentiel sur les performances de la campagne est réel » précise le géant américain.

Pour éviter ce problème, la société va exploiter une nouvelle solution d'ici la fin de l'année, avec une généralisation et une utilisation par défaut prévue pour début 2018 : le Parallel Tracking. Objectif, envoyer directement l'utilisateur sur la page, le traitement du tracking de l'URL étant géré en arrière-plan par le navigateur pour éviter la multiplication des redirections.

Une façon de faire intéressante, tant les redirections tendent parfois à se multiplier. On se demande néanmoins si les masquer n'est pas une mauvaise réponse au problème, alors que l'internaute demande surtout à ce que le nombre de dispositifs du genre soit réduit, surtout avec l'arrivée de GDPR et ePrivacy l'année prochaine.

Copié dans le presse-papier !

Toujours épris de son rêve de fonder un concurrent de Netflix à l’échelle européenne, Vivendi vient de jouer un nouveau coup pour faire avancer cette stratégie.

Telecom Italia (TIM) et Canal+ vont établir une coentreprise, détenue à 60 % par la filiale italienne de Vivendi et à 40 % par la chaîne cryptée. Son objet sera de « saisir de nouvelles opportunités de croissance dans un marché en perpétuelle évolution, au travers d’une offre commerciale combinant une connectivité en fibre et du contenu vidéo premium ».

On a déjà vu ça quelque part...