du 13 mars 2019
Date

Choisir une autre édition

Le mirroring Android disponible dans la dernière préversion de Windows 10

La dernière préversion de Windows 10 dans le canal rapide (build 18356) apporte une nouveauté promise par Microsoft pour son application Votre téléphone : le mode miroir.

Il permet, depuis l’application présente dans Windows 10, d’afficher une copie conforme de l’écran du smartphone Android. On peut alors le manipuler au clavier et à la souris, mais pas encore en tactile malgré la présence d’un écran compatible.

La fonction est en effet assez limitée pour l’instant. Il faut de plus que le PC utilisé soit compatible avec le mode Peripheral du Bluetooth Low Energy et que vous possédiez un smartphone de la série Galaxy S8 et S9. Les modèles compatibles seront plus nombreux au cours des semaines à venir.

Microsoft donne également une démarche pour savoir si votre PC est compatible :

  • Clic droit sur le menu Démarrer et Gestionnaire de périphériques
  • Ouvrir la branche Bluetooth
  • Double-cliquer sur Adaptateur Bluetooth ou Pilote radio
  • Se rendre dans l’onglet Détails
  • Trouver la propriété liée au « rôle Low Energy Peripheral » dans la liste déroulante et la sélectionner
  • Vérifier si la valeur est True ou False

Il faut bien sûr que la valeur soit sur True pour que le PC soit compatible. Là aussi le fonctionnement devrait se montrer plus souple à l’avenir. Actuellement, pour la gamme Surface, seul le modèle Go est ainsi disponible.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

En fin de semaine dernière, des utilisateurs ont eu la mauvaise surprise de voir apparaître des publicités pour Booking sur leur écran de verrouillage, du moins ceux utilisant l'application fonds d'écran de paysages préinstallée.

Plusieurs pays sont concernés, dont la France (nous en avons fait l'expérience). Le fabricant confirme à XDA Developers que les images publicitaires ont été supprimées (elles peuvent toujours être disponibles sur les terminaux si elles ont été téléchargées).

Huawei ne donne par contre aucune explication : ont-elles été mises en place intentionnellement avec une volte-face devant le tollé, ou bien par erreur ? Booking a-t-il tenté de « détourner » l'application en ajoutant son logo comme l'avait fait The North Face sur Wikipedia ? Toutes les hypothèses restent ouvertes.

Copié dans le presse-papier !

Cette modification concerne aussi bien l'Assistant du géant du Net que les produits dérivés comme le Nest Hub. Une campagne d'information est en cours auprès des clients.

D'après Google, « les utilisateurs étaient impatients d'adopter le mot clé "Hey Google" utilisé dans les campagnes de communication  internationales ». Par contre, « suite à ce changement, le mot clé "Dis Google" ne fonctionnera plus en France », sans en préciser la raison.

Dans les commentaires de l'annonce, la même demande revient en boucle : pouvoir laisser le choix du mot clé à l'utilisateur.

Copié dans le presse-papier !

La Haute autorité en charge de lutter contre le téléchargement illégal a adopté en mars dernier une charte de déontologie (PDF), applicable aux membres de son collège comme à ses agents.

Le texte, tout juste mis en ligne, précise que ceux-ci sont tenus de « faire preuve de dignité, d’intégrité, de probité, d’impartialité et de neutralité ». Ce qui signifie qu’ils ne peuvent par exemple pas « tirer un profit personnel » de leur position au sein de l’institution.

Le texte évoque également les cadeaux et autres invitations (repas, voyages...) pouvant être offerts à la Rue du Texel. « Les objets reçus en cadeaux peuvent être acceptés en toute transparence dès lors qu’ils sont dénués de caractère répétitif et qu’ils sont soit d’une valeur purement symbolique (agendas, calendriers, menus articles de bureau, etc.) soit de faible valeur (à titre indicatif, 60 € maximum) sauf cas exceptionnels appréciés par le président, pour les membres, ou par le secrétaire général, pour les agents. »

Copié dans le presse-papier !

Mozilla vient de mettre à jour toutes les versions supportées de Firefox pour corriger une faille critique 0-day.

Rapportée à l’éditeur par le chercheur Samuel Groß pour le compte du Google Project Zero, la brèche peut permettre à un pirate d’exécuter à distance un code arbitraire, pouvant mener à une prise totale de contrôle. Soit le pire des scénarios.

Estampillée CVE-2019-11707, la vulnérabilité peut affecter tout utilisateur de Firefox sur ordinateur, donc sous Linux, macOS ou Windows. Elle réside dans la manière dont Firefox manipule des objets JavaScript à cause d’un problème dans Array.pop, le navigateur souffrant d’une « confusion de types ». Aucun détail supplémentaire ni prototype d’exploitation n’a encore été révélé.

Les utilisateurs de l’actuelle branche principale peuvent récupérer depuis l’À propos la mouture 67.0.3. La branche ESR elle aussi est mise à jour avec la 60.7.1. L’installation des correctifs est d’autant plus urgente que la faille est déjà exploitée.

Copié dans le presse-papier !

Le 14 mars, Orange annonçait sans détour qu'il proposerait ses Livebox fibre « sur tous les réseaux d’initiative publique de France ». Une belle promesse, mais sans date.

Trois mois plus tard, nouvelle annonce importante : « un accord permettant à Orange de déployer ses offres sur les réseaux FTTH de Covage ». Les forfaits Livebox Fibre et Fibre Up, mais aussi La Boîte de Sosh.

Covage est pour rappel un important acteur puisqu'il exploite 46 réseaux d’initiative publique ou privée. « Le périmètre de Covage couvre aujourd’hui 2,3 millions de prises dont 600 000 sont en exploitation. À terme, l’ambition du Groupe est de déployer plus de 3 millions de prises », explique Orange dans son communiqué.