Après un teasing le mois dernier, le Honor 6C Pro est désormais officiel. Il dispose d’un écran de 5,2 pouces (1 280 x 720 pixels), d’un un SoC MediaTek MT6750 (quatre cœurs à 1,5 GHz, quatre autres à 1 GHz) de 3 Go de mémoire vive et de 32 Go de stockage, extensibles via un lecteur de cartes microSD (jusqu’à 128 Go).

Deux capteurs optiques de 13 et 8 MPixels sont présents, ainsi qu’une batterie de 3 000 mAh procurant une autonomie de 1,36 jour en usage intensif. Android 7.0 est aux commandes, avec l’interface maison EMUI 5.1. Wi-Fi 802.11n, Bluetooth 4.1 et lecteur d’empreintes digitales complètent l’ensemble.

Le constructeur précise que son smartphone sera disponible dès demain chez de nombreux revendeurs, pour un tarif conseillé de 179 euros. Certaines boutiques comme Materiel.net annoncent qu’il est d’ores et déjà en stock à ce prix.

Le Honor 6C Pro est disponible en France, pour 179 euros
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Dans un tweet publié cette nuit, l'éditeur a annoncé la suspension de la totalité des micro-transactions du jeu en attendant une refonte visant à les rendre plus conformes à ce que la communauté en attend.

« Nous avons entendu les inquiétudes concernant le fait de donner potentiellement à certains joueurs des avantages injustes. Et nous avons entendu que cela faisait ombrage à ce qui est en dehors de cela un grand jeu » commente modestement Oskar Gabrielson, le directeur général de DICE.

Selon Venturebeat, ce revirement survient quelques heures après une discussion par téléphone entre Andrew Wilson, le PDG d'EA, et Bob Iger, celui de The Walt Disney Company, sur la situation de Battlefront II.

À quelques semaines de la sortie en salles de Star Wars, épisode VIII : Les derniers Jedi, Disney ne souhaite probablement pas prendre le moindre risque et voir cette sortie entachée par les problèmes rencontrés par son jeu.

Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas l'annonce faite par Robin Li, le patron du moteur de recherche chinois, lors d'une conférence à Pékin. Ce véhicule sera réalisé en partenariat avec le fabricant de voitures King Long, comme le rapporte Gasgoo.

Il s'agira pour commencer d'un minibus, sans plus de détails pour le moment. Baidu prévoit ensuite de commercialiser d'autres véhicules avec les constructeurs JAC et BAIC en 2019, puis Chery en 2020.

Pour rappel, la France est bien en retard sur la question des voitures autonomes. Il y a trois semaines, Mounir Mahjoubi annonçait en effet qu'il allait « nommer une personne en charge de mener une réflexion au cours des prochains mois ».

Copié dans le presse-papier !

Cette mission est menée par l'agence spatiale japonaise (JAXA). Son but est comprendre l'origine des lunes de Mars.

Son lancement est prévu pour 2024 et elle ira donc d'étudier de près Phobos et Deimos, avec un atterrissage sur la première afin de prélever un échantillon, dont le retour sur Terre est prévu pour 2029.

La NASA participe à ce programme et développe l'un des sept instruments scientifiques, qu'elle présente aujourd'hui : un spectromètre à neutrons et rayons gamma baptisé MEGANE.

Copié dans le presse-papier !

La version de test de la prochaine branche de Tor Browser vient d'être mise à jour avec une nouvelle Alpha. Celle-ci apporte les habituels correctifs, notamment en termes de sécurité, mais également quelques nouveautés.

En effet, le Launcher de Tor bénéficie d'une interface retravaillée, notamment pour la configuration ou la barre de progression. On note également la présence d'une version uniquement 64-bit sous Windows, ce qui était déjà proposé sous Linux et macOS.

L'équipe précise qu'en raison d'un bug, la sandbox n'est pas encore fonctionnelle dans cette version 64-bit. Le souci sera corrigé dans la prochaine version.

Copié dans le presse-papier !

Facebook vient d'annoncer la fin de plusieurs services qui étaient accessibles aux développeurs. Ils ne doivent ainsi plus être utilisés, et seront définitivement retirés à partir du 5 février 2018.

Certains seront ravis d'apprendre que la décision concerne les invitations d'applications. Vous savez, celles que vous envoient tous vos amis jouant à tous les jeux les plus débiles de la terre.

Il en est de même pour le bouton Like natif, les boutons Send et Follow, le Content Mirroring, etc. La liste complète est accessible par ici.

Facebook invoque un besoin de se concentrer sur des solutions qui « créent le plus de valeur pour les développeurs ». Une séance de Questions/Réponses est accessible à travers le groupe Facebook réservé aux développeurs.