En plus des décrets relatifs aux avis en ligne et à la loyauté des plateformes, l’exécutif a publié au Journal officiel du jeudi 5 octobre deux ordonnances programmées par la loi Lemaire de 2016.

La première a trait à l'identification électronique et « aux services de confiance pour les transactions électroniques ». La seconde porte sur la dématérialisation des relations contractuelles dans le secteur financier.

Comme d’habitude, un rapport vient détailler chacune de ces ordonnances (voir ici et ).

Le gouvernement publie deux ordonnances prévues par la loi Numérique
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le célèbre forum consacré aux jeux vidéo est hors ligne depuis plusieurs heures maintenant, et ce depuis que son propriétaire, Tyler « Evilore » Malka, est accusé de harcèlement sexuel. Une victime a témoigné sur Facebook et son récit est étayé par des propos tenus par Evilore lui-même sur NeoGAF en 2012.

Dans la foulée de ces révélations, plusieurs modérateurs du forum ont démissionné. Les sujets dénonçant l’attitude de Tyler Malka se sont multipliés sur le site, avant qu’il ne soit finalement mis hors ligne, sans information sur un éventuel retour.

Copié dans le presse-papier !

Yelp WiFi (issue du rachat de Turnstyle Analytics) permet à des entreprises de proposer un accès Wi-Fi « gratuit » à des utilisateurs, à condition qu’ils s’identifient. Plusieurs solutions sont proposées : Facebook, Twitter, Google ou SMS. De quoi récupérer au passage des données personnelles.

Le chercheur Ashkan Soltani relève une pratique douteuse et potentiellement dangereuse dans les conditions d’utilisation du service : les informations personnelles récoltées sont liées à l’adresse MAC et à la position géographique de l’utilisateur. Le but étant certainement de pouvoir les recouper ensuite.

Yelp WiFi confirme, en précisant qu’il ne récupère que des informations partagées via les profils Facebook et Twitter des utilisateurs. Ashkan Soltani demande si Yelp récupère aussi le token Oauth, mais la société n’a pas répondu pour le moment, du moins de manière publique sur Twitter.

Copié dans le presse-papier !

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2018, les députés ont rejeté, samedi 21 octobre, tous les amendements visant à avancer d’un an la déclaration automatisée au fisc, par les grandes plateformes de type Uber ou Airbnb, des revenus générés par leurs utilisateurs.

Ils se sont également opposés, toujours en suivant l’avis défavorable du rapporteur et du gouvernement, à l’abattement de 3 000 euros qui aurait pu profiter aux adeptes de ces mêmes plateformes. L’amendement visant à taxer les géants du Net à partir de leur « présence digitale significative » en France a quant à lui été retiré.

Copié dans le presse-papier !

Microsoft vient de mettre à jour sa FAQ sur la version LTE de sa dernière Surface Pro, nous apprend Neowin. Elle ne sera ainsi pas disponible avant le printemps 2018, sans plus de précision.

On ne sait pas si ce délai supplémentaire concerne l'ensemble de l'initiative « Always connected PC » poussée par Microsoft avec Intel, Qualcomm et de nombreux autres partenaires, pour disposer d'appareils intégrant une connexion 4G à la manière des smartphones et de certaines tablettes.

Sur ce terrain on attend toujours les premières machines Windows 10 ARM qui multiplient les promesses et ne devraient plus tarder à se montrer, alors qu'Intel devrait lancer sa propre initiative en la matière au début de l'année prochaine.

Le CES de Las Vegas en janvier et le MWC de Barcelone fin février devraient être l'occasion d'annonces intéressantes sur ce terrain. Tout du moins espérons-le.

Copié dans le presse-papier !

La société fournit quelques chiffres intéressants sur la progression des connexions sécurisées. Sur Chrome pour Android, 64 % du trafic est ainsi protégé, contre 42 % il y a un an. Chrome pour macOS voit pour sa part transiter 75 % du trafic en HTTPS, contre 60 % un an avant.

Le chiffre le plus notable est sans doute celui-ci : 71 sites du Top 100 des plus visités sont désormais en HTTPS, contre seulement 37 il y a un an. Il s’agit de moyennes mondiales, mais les scores changent selon les régions.

Via les mesures de Chrome pour Windows, on apprend ainsi que le HTTPS est passé de 50 à 66 % au Brésil, de 59 à 73 % aux États-Unis, mais seulement de 31 à 55 % au Japon, qui semble avoir un réveil tardif.

Par ailleurs, ces informations restent indicatives, dans la mesure où elles ne proviennent que d’un acteur unique. Elles fournissent évidemment une fenêtre sur l’évolution du web, mais on gardera à l’esprit que même si la progression est encourageante, le 100 % est encore loin.

En plus d’initiatives comme Let’s Encrypt, les navigateurs ont un grand rôle à jouer dans ce domaine. Google vante le durcissement de ton dans Chrome (notamment avec la version 62), mais tous adoptent une stratégie similaire : ne plus présenter à terme le HTTPS comme un bonus, mais pointer le HTTP classique comme un défaut.