du 17 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Interrogé par un sénateur, le ministre de l’Intérieur vient de confirmer que le programme interministériel confié en janvier dernier à Valérie Peneau, au sujet de l’identité numérique, travaillait sur la dématérialisation des procurations de vote.

« L'objectif est que l'électeur puisse, en toute sécurité, pour lui mais aussi pour la commune qui sera chargée d'autoriser le vote par procuration, donner procuration », explique Gérard Collomb.

La conduite de ce projet « inclura un dispositif de maîtrise des risques de fraude électorale et visera à offrir ce service au plus grand nombre d'électeurs », ajoute le locataire de la Place Beauvau, sans s’avancer sur le moindre calendrier.

Une dématérialisation des procurations permettrait aussi de « libérer » policiers et gendarmes de cette tâche administrative, pour « redéployer » ce temps « sur des missions de sécurité ».

Le gouvernement planche sur des « e-procurations »
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

En mars, Uber cédait ses activités en Asie du Sud-est à son concurrent Grab et devenait actionnaire de ce dernier (à hauteur de 27,5 %).

L'autorité de la concurrence singapourienne avait annoncé cet été qu'elle prononcerait une amende car cette fusion nuit à la concurrence. Le montant est désormais connu : 13 millions de dollars singapouriens, soit 8,1 millions d'euros au cours du jour. Dans le détail, Uber écope de 6,6 millions de dollars (4,1 millions d'euros) et Grab de 6,4 millions de dollars (4 millions d'euros).

Parmi les griefs de l'autorité de la concurrence : une hausse de 10 à 15 % des tarifs depuis la fusion, une baisse du nombre de points gagnés par les chauffeurs avec une monétisation plus difficile de ces derniers et le passage en force de contrats d'exclusivité.

L'amende est donc assortie de mesures pour laisser de la place aux concurrents et baisser le prix des courses.

Copié dans le presse-papier !

Sauf report de dernière minute, le décollage aura lieu cette nuit. La fenêtre de tir est ouverte entre 23h53 et 00h38.

Deux satellites sont à bord de la mission VA243 : Horizon 3e et Azerspace-2/Intelsat 38 comme second passager.

Ce sera le 100e lancement pour la fusée Ariane 5 en 22 ans de services, mais aussi le 300e lancement réalisé par Arianespace avec le lanceur lourd Ariane 5, le moyen Soyouz et le léger Vega.

Pour rappel, Ariane 6 est déjà en route et le premier lancement est prévu pour 2020.

Copié dans le presse-papier !

L’ancien directeur de cabinet d’Axelle Lemaire (secrétaire d’État au Numérique) a été chargé « d’assurer la mise en œuvre du plan « AI for humanity » annoncé par le président de la République le 29 mars dernier ».

Bertrand Pailhès, qui a d’ores et déjà pris ses fonctions au sein de la Direction interministérielle au numérique (Dinsic), « travaillera en étroite collaboration avec tous les ministres en charge de la mise en œuvre du plan ». Il prendra notamment part au comité de suivi mensuel de la stratégie d’intelligence artificielle.

Copié dans le presse-papier !

Craig Newmark, derrière le site de petites annonces, a signé un chèque de 20 millions de dollars. The Markup est fondé par Julia Angwin et Jeff Larson, connus outre-Atlantique pour plusieurs enquêtes chez ProPublica. L'entreprise est dirigée par Sue Gardner, ex-directrice générale de la fondation Wikimedia.

Le but : explorer les dessous de la Silicon Valley, les technologies et leurs effets sur la société. Chez ProPublica, ils avaient notamment révélé le tri ethnique permis par les outils publicitaires de Facebook, ainsi qu'un biais racial dans les scores de risque criminel.

Copié dans le presse-papier !

Les Fichiers à la demande sont une fonctionnalité désormais courante de Windows 10 (depuis l’année dernière). Ils permettent pour rappel de ne télécharger que les fichiers ou dossiers que l’on souhaite, pour économiser de la place.

La fonction faisait toutefois défaut au client macOS de OneDrive. Depuis hier soir, les inscrits au programme Office Insider peuvent récupérer une version bêta du client disposant des fameux fichiers à la demande.

Ils fonctionnent de la même manière que sous Windows. On peut choisir de n’avoir aucun fichier stocké en local, auquel cas le Finder ne montrera que des « placeholders », c’est-à-dire de simples empreintes des fichiers, sous forme d’icônes classiques. Ce n’est qu’à l’ouverture que les données seront téléchargées.

Certains fichiers ou dossiers peuvent également être marqués comme toujours téléchargés, pour ne jamais avoir à attendre ce téléchargement. Bien sûr, les fichiers à la demande ne sont pas obligatoires, l’utilisateur pouvant choisir de garder ses données locales, comme d’habitude.

Microsoft n’a pas donné de date de déploiement pour la version finale, qui sera distribuée via le Mac App Store, comme les précédentes moutures. Puisque la bêta est disponible dans Office Insider, les utilisateurs intéressés (mais pas trop aventureux) ne devraient attendre que deux ou trois mois maximum.