du 07 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Le gouvernement invité à présenter son plan de bataille contre les mobiles au collège

Le député Bruno Questel vient de transmettre une question écrite au ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, afin de lui demander de préciser « le calendrier et les modalités de mise en place » de l’interdiction des portables au collège (déjà prévue par le droit, mais pas toujours respectée).

Cette « bonne mesure », selon l’élu LREM, « permettrait aux élèves de recouvrer distance et rationalité dans l'utilisation de leur téléphone dont ils sont équipés de plus en plus jeunes. De même, les personnels enseignants et encadrants seraient libérés d'un facteur important de tension tant en cours que dans les enceintes des établissements ».

L’exécutif dispose théoriquement d’un délai d’un mois pour apporter une réponse au parlementaire.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Lancé il y a maintenant près de cinq ans, SteamOS est un système d'exploitation basé sur Linux et pensé pour les ordinateurs de salon. Problème, de (très) nombreux jeux proposés sur la plateforme de Valve ne fonctionnent que sous Windows, laissant SteamOS et donc les Steam Machines sur la touche.

Selon Ars Technica, la plateforme préparerait un outil maison baptisé Steam Play. Cest du moins la découverte faite par des utilisateurs de Reddit. Cette fonctionnalité n'a pas encore été annoncée par Valve, mais un texte de présentation l'accompagne : « Steam Play installera automatiquement des outils de compatibilité qui vous permettront de jouer à des jeux de votre bibliothèque conçus pour d'autres systèmes d'exploitation ».

Sans précision de la part de Valve, impossible pour le moment de prédire quelle forme prendra cet outil et quelles seront ses possibilités et performances. Et nous ne parlerons même pas d'un quelconque délai.

Copié dans le presse-papier !

Le revendeur, qui a initié sa fusion au groupe LDLC à la mi-juillet, profite de l'été pour proposer ce nouveau service, que l'on retrouve déjà chez certains comme PCSpecialist.

Dans un billet de blog, l'équipe décrit sa volonté de proposer des machines de plus en plus sur mesure. Le tarif comprend l'étude de faisabilité, les tuyaux rigides (transparents ou chromés), les embouts et le montage du système complet.

Attention, certaines contraintes sont à respecter. Ainsi, si les machines à base de processeurs AMD ou Intel sont concernées, il faudra forcément utiliser une carte graphique ASUS, EVGA ou MSI.

On pourra trouver l'ensemble un peu cher, la société mettant en avant la dizaine d'heure de travail nécessaire, mais le public visé est de toutes façons aussi rare que fortuné.

Cela montre néanmoins la volonté de maintenir la place de la boutique sur le marché du PC monté au sein du groupe. Outre les dizaines de configurations mettant en avant des marques de partenaires (médias, influenceurs, etc.), Materiel.net doit mettre en avant son savoir-faire pour se démarquer du duo LDLC / Hardware.fr.

Copié dans le presse-papier !

Mercredi 25 juillet, une fusée Ariane 5 s'envolait dans l'espace. Après une mission et mise en orbite à 22 922 km d'altitude réussie, le système de positionnement européen est désormais composé d'une constellation de 26 satellites.

À terme, il y en aura 30, mais « seuls 24 satellites sont nécessaires pour apporter la précision de 1 mètre en tout point du globe et en permanence » rappelle le CNES.

Copié dans le presse-papier !

Les développeurs ne profitent pas toujours de l'été pour se reposer. Ainsi, ces deux petits outils, qui livrent toutes les informations sur votre processeur et votre carte graphique, ont été mis à jour.

Le premier pour préparer l'arrivée des prochains Core de 9ème génération d'Intel (Coffee Lake-S), du Core i3-9400 au Core i9-9900K à huit cœurs. Il en est de même pour Coffee Lake-U. Les cartes graphiques NVIDIA auront désormais droit à la mention du fabricant de leurs puces mémoire.

Du côté de GPU-Z, la mouture 2.10 a surtout été l'occasion de corrections de bugs, mais aussi de l'ajout de la température CPU des puces Sandy Bridge et Ryzen, l'amélioration des graphiques, le support de la GDDR6, etc.

Copié dans le presse-papier !

Alors que le lancement de ces nouveaux processeurs, qui contiendront jusqu'à huit cœurs, approche à grand pas, quelques détails commencent à fuiter.

Il est bien entendu question du Z390, mais celui-ci n'apportera pas grand-chose de nouveau, le « Gigabit Wi-Fi » mis en avant par Intel étant déjà proposé sur plusieurs cartes mères du marché. Ici, l'intégration sera juste plus complète.

Du côté du CPU, il ne faut pas non plus s'attendre à une révolution, si ce n'est le gain apporté par la montée en nombre de cœurs et la gestion des fréquences (jusqu'à 5 GHz). Intel a néanmoins décidé de revenir sur un point qui a fait débat ses dernières années : le die sera soudé à l'IHS, plutôt que couplé à de la pâte thermique, afin d'améliorer la dissipation.

Reste à voir si cette décision s'appliquera à toute la gamme ou non. Mais cela prouve une fois de plus que dans le secteur, la concurrence a du bon.