du 11 mars 2019
Date

Choisir une autre édition

« C’est en 1992 que Wojciech Wojcik, ingénieur au Centre de calcul de l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (CC-IN2P3), à Lyon, et moi-même [Daniel Charnay, ingénieur au CNRS] avons installé info.in2p3.fr, le premier site français », explique le scientifique.

En septembre 1992, Wojciech Wojcik a assisté à une démonstration du web par Tim Berners-Lee et Robert Caillau. « Il invite Robert au CC-IN2P3, et on installe un serveur web. Avec 10 lignes de HTML, une photo du Centre de calcul et quelques liens hypertextes, la première page web française voit le jour ». Elle était installée sur un ordinateur Next Cube.

« Cette première page ressemblait à une carte de visite du CC-IN2P3 et les quelques liens hypertextes mettaient si peu en évidence la technologie du Web qu’elle trahissait sans doute notre difficulté à anticiper la puissance de cette invention », reconnaît Daniel Charnay.

Le CNRS explique « comment le premier site web français a vu le jour » à l’IN2P3
chargement Chargement des commentaires...