du 11 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

En test interne depuis quelques temps, il est désormais proposé aux clients de Blade. Seule la distribution de Canonical (dans ses versions 17.10 et 18.04) est supportée pour le moment.

Cela permet d'étendre un peu plus les possibilités, mais surtout de disposer d'une machine sous Linux, ayant accès à un bureau distant sous Windows pour jouer. Pratique pour ceux qui refusent de faire l'inverse à travers le bash intégré à Windows 10.

Notez au passage que la société tiendra une conférence de presse le 20 juin prochain afin de faire de nouvelles annonces. Ce sera sans doute l'occasion de faire le point sur l'évolution de ce service de PC « dans le Cloud ».

Le client Ubuntu de Shadow en bêta, bientôt de nouvelles annonces
chargement Chargement des commentaires...