du 06 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Le CES répond sur la diversité dans ses keynotes

Fin novembre, l'organisation GenderAvenger attaquait le Consumer Electronic Show dans une lettre, remarquant que l'ensemble des keynotes listées en ligne n'étaient composées que d'hommes.

« Pour présenter une keynote au CES, le conférencier doit diriger une large entité reconnue dans l'industrie. Aussi dérangeant que ce soit, il y a une quantité limitée de femmes à ces postes. Nous ressentons votre douleur. Cela nous ennuie aussi. L'industrie tech doit faire mieux » répond la Consumer Technology Association dans un communiqué.

Elle assure que de nombreuses femmes seront mises en avant dans la prochaine édition, en janvier 2018, rappelant que sa direction et les deux tiers de son personnel sont féminins. 275 femmes auraient donné des conférences l'an dernier au CES.

La réponse ne satisfait pas GenderAvenger, pour qui le CES doit revoir ses critères pour inclure plus de femmes. À Ad Age, Karen Chupka, vice-présidente du salon, répond qu'ouvrir les conférences à d'autres personnes que des dirigeants réduirait d'autant leur intérêt pour ceux qui présentent aujourd'hui des keynotes. Elle déclare par ailleurs que le CES a déjà changé ses méthodes pour inclure plus de conférencières hors de ces keynotes.

chargement Chargement des commentaires...