du 06 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Le CES répond sur la diversité dans ses keynotes

Fin novembre, l'organisation GenderAvenger attaquait le Consumer Electronic Show dans une lettre, remarquant que l'ensemble des keynotes listées en ligne n'étaient composées que d'hommes.

« Pour présenter une keynote au CES, le conférencier doit diriger une large entité reconnue dans l'industrie. Aussi dérangeant que ce soit, il y a une quantité limitée de femmes à ces postes. Nous ressentons votre douleur. Cela nous ennuie aussi. L'industrie tech doit faire mieux » répond la Consumer Technology Association dans un communiqué.

Elle assure que de nombreuses femmes seront mises en avant dans la prochaine édition, en janvier 2018, rappelant que sa direction et les deux tiers de son personnel sont féminins. 275 femmes auraient donné des conférences l'an dernier au CES.

La réponse ne satisfait pas GenderAvenger, pour qui le CES doit revoir ses critères pour inclure plus de femmes. À Ad Age, Karen Chupka, vice-présidente du salon, répond qu'ouvrir les conférences à d'autres personnes que des dirigeants réduirait d'autant leur intérêt pour ceux qui présentent aujourd'hui des keynotes. Elle déclare par ailleurs que le CES a déjà changé ses méthodes pour inclure plus de conférencières hors de ces keynotes.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Une des stratégies d'Intel pour faire rentrer cette technologie de cache dans les foyers est de l'associer à d'autres produits, sous la forme de pack.

Gigabyte est l'un des partenaires de la marque sur le sujet, et lors de notre rencontre au Computex, il nous a été confirmé que les tarifs devraient être attractifs. Mais attention, car pack ne signifie pas toujours remise.

Nous en avons l'exemple avec Materiel.net qui vient de référencer des Core i5-8400, i5-8500 et i7-8700 accompagnés d'un module Optane Memory de 16 Go. Surcoût affiché par rapport au même CPU vendu seul ? 50 euros.

Or cette différence correspond exactement au prix d'un module vendu seul. Bref, cela n'a guère d'intérêt, sinon une meilleure visibilité au sein de la boutique, accompagné du tag « nouveauté ».

Il en est tout autrement sur les NUC Kaby Lake ou un pack composé avec un Barracuda 4 To. Cette fois, le surcoût est de 30/40 euros en général, et de quelques euros seulement dans le cas d'un NUC7I5BNHX1 à base de Core i5-7260U, proposé à 439 euros.

Mais on peut trouver ce dernier (avec un module Optane) à 415 euros chez Amazon ou aux alentours de 400 euros dans certaines boutiques.

Bref, soyez vigilant lors de votre achat.

Copié dans le presse-papier !

Au MWC de Barcelone, Archos misait sur la diversification comme relai de croissance (lire notre compte rendu). En plus d'une trottinette électrique sous Android, nous avions pu apercevoir un portefeuille hardware de crypto-monnaie Safe-T mini, basé sur la solution logicielle Trezor.

Aujourd'hui, le fabricant mise sur un nouveau « buzz word » : la blockchain. Il annonce ainsi un partenariat avec Liberty, « précurseur en matière de confidentialité et de sécurité au service des Internautes », et éditeur de la solution AIM.

Elle comprend un navigateur Liberty Browser « repensé et redéveloppé pour la confidentialité et la sécurité, et un écosystème vertueux avec les annonceurs ». « Les Internautes partagent anonymement leurs données avec des marques affiliées qu’ils choisissent et sont rémunérés en crypto monnaie AIM » explique Archos. Ils sont « ciblés tout en restant paradoxalement complètement non identifiables par les annonceurs » affirme Archos.

Une sélection de tablettes et de smartphones du fabricant avec la solution AIM de Liberty préchargée sera disponible à partir du quatrième trimestre en Europe. Bien évidemment, la crypto-monnaie récupérée pourra être stockée sur le Safe-T mini, dont la disponibilité est prévue « très prochainement », sans plus de détail.

Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas ce que laissent penser les différentes annonces publiées sur LinkedIn et repérées par TechPowerUp.

Le message ne peut pas passer inaperçu. Veronica Smith, responsable du recrutement chez le fabricant, affiche en gros sur son profil : « Nous recrutons des ingénieurs pour GPU », aussi bien côté matériel que logiciel.

Copié dans le presse-papier !

Dans le secteur des routeurs et autres solutions sans fil, le « Mesh » se développe de plus en plus, à travers des gammes spécifiques comme Velop (Linksys) ou Orbi (Netgear). Chez TP-Link, c'est Deco.

Comme nous l'avions vu lors d'un précédent test du pack M5, cette solution avait l'avantage d'être assez peu coûteuse tout en offrant des performances correctes. Le constructeur passe la seconde avec ses modèles M9 Plus.

Lors d'une rencontre à l'IT Partners, il nous avait avoué chercher à améliorer sa solution tout en la croisant avec sa nouvelle lubie du moment : les objets connectés.

Ainsi, on reste sur une même base, avec des modules AC2200 plus gros (144 x 64 mm contre 120 x 38 mm). Ils sont tri-bande (867 + 867 + 400 Mb/s) et doublent le nombre d'antennes intégrées (on passe de quatre à huit).

Mais sa grande nouveauté est sa capacité à gérer des appareils Bluetooth ou ZigBee directement depuis l'application Deco, en complément de la compatibilité avec Alexa ou IFTTT.  Pour le reste, on retrouvera un dispositif simple à installer avec contrôle parental et solution de sécurité.

Le tarif semble par contre nettement revu à la hausse puisqu'il est désormais question de 179,99 dollars l'unité, et 299,99 dollars pour un pack de deux. Précédemment, c'était plutôt le tarif d'un pack de trois.

Copié dans le presse-papier !

Il est articulé autour d'une plaque en aluminium courbée et équipé de switchs Gateron (Brown, Blue ou Red).

Le fabricant mise sur le prix pour essayer de se démarquer : 69,99 euros. Il est d'ores et déjà disponible chez Materiel.net (switchs Red uniquement pour le moment) et en précommande chez Top Achat.

Aux États-Unis et au Canada, une version spéciale (CK552) avec « une plaque supérieure courbée en aluminium brossé noir » sera proposée par Best Buy et Staples pour 79,99 dollars à partir du 26 juin.