du 13 juin 2019
Date

Choisir une autre édition

Le CERN revient sur son projet Microsoft Alternatives (MALt) pour passer sur des solutions open source

Ce projet, débuté il y a un an, a pour but « d'atténuer les effets des augmentations prévues des droits de licence de logiciel », en passant sur des logiciels libres.

« Au fil des ans, les activités et les services du CERN ont eu recours de façon croissante à des solutions et logiciels commerciaux pour leur fournir des fonctionnalités essentielles », reconnaît l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire.

Elle y était largement encouragée par des « conditions financières particulièrement avantageuses reposant sur la reconnaissance de la dimension académique du CERN ou de son statut d’institut de recherche, à but non lucratif ». Pour rappel, Microsoft applique cette politique à de nombreux établissements publics (notamment l'Éducation nationale) pour asseoir sa position et son emprise.

Deuxième effet Kiss Cool : « les conditions financières attractives qui avaient initialement attiré les responsables de services du CERN ont peu à peu disparu pour être remplacées par des systèmes basés sur des licences et des modèles commerciaux adaptés au secteur privé ».

Un exemple : « la société Microsoft a pris récemment la décision de révoquer le statut académique du CERN. Cette mesure a pris effet en mars 2019 à la fin du précédent contrat, avec pour conséquence que tout nouveau contrat sera dorénavant basé sur le nombre d'utilisateurs de licences, multipliant ainsi les prix de revient des licences par dix ».

Pour 2019, un nouveau service d'emails va être mis en place. Une migration volontaire débutera cet été, avant un déploiement plus large à tout le CERN dans un second temps. La migration de Skype for Business est aussi en cours.

Un nouveau blog a été mis en ligne pour suivre les dernières informations relatives à l'environnement informatique au CERN. Enfin, l'organisation rappelle à juste titre que « des initiatives isolées gaspilleraient des efforts et des ressources. Si vous ou votre équipe êtes disposés à participer, si vous avez des idées, nous vous demandons de vous joindre à l'effort coordonné du projet Microsoft Alternatives ».

chargement Chargement des commentaires...