du 07 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Après MetOp-A en 2006 et MetOp-B en 2012, c'est donc le troisième satellite de cette série à être lancé dans l'espace. Ils récoltent des données pour établir des prévisions météorologiques toujours plus fiables.

« Des études récentes montrent que MetOp-A et MetOp-B ont permis de réduire de 27 % le taux d’erreur des prévisions à un jour grâce notamment à la mesure des profils de vent, de température et d'humidité depuis une orbite relativement proche de la Terre, à environ 800 km d’altitude », explique l'ESA.

Le lanceur Soyouz a décollé cette nuit depuis le port spatial de l’Europe (Kourou en Guyane). La suite des opérations s'est déroulée sans la moindre anicroche et MetOp-C est désormais en orbite.

Lancement réussi pour le satellite MetOp-C de l'ESA
chargement Chargement des commentaires...