du 17 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

The Handmaid's tale (La servante écarlate) est une série qui a fait forte impression lors de sa diffusion un peu plus tôt dans l'année.

Elle évoque une société dystopique où des fondamentalistes religieux protestants auraient pris le pouvoir, alors que le monde était en proie à un problème de taux de natalité en baisse, ceux-ci ayant une vision assez radicale du rôle des femmes et ce que doit être l'organisation de la société (où chacun se surveille).

Diffusée par Hulu aux Etats-Unis à partir de fin avril, elle est arrivée sur OCS en France cet été. La saison 2, aura droit à un traitement plus rapide.

La diffusion commencera en effet à nouveau en avril sur Hulu, mais  OCS a confirmé qu'elle profitera de son programme US+24 permettant de découvrir la versions sous-titrée dès le lendemain.

La saison 2 de The Handmaid's tale sera diffusée en US+24 par OCS
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le fabricant continue de déployer sa série « x18 ». Dans l'entrée de gamme, nous retrouvons le DS218 avec deux emplacements et un SoC Realtek RTD1296 (64 bits) avec quatre cœurs à 1,4 GHz et 2 Go de mémoire vive (non extensible). Il s'agit donc d'une belle montée en gamme par rapport au DS216.

De son côté, la FS1018 est la première FlashStation au format NAS de bureau (les deux autres sont des racks). Elle propose 12 emplacements de 2,5 pouces pour SSD. Un processeur Intel Pentium D1508 est aux commandes, avec 8 Go de mémoire vive (extensible jusqu'à 32 Go).

Quatre ports réseau Gigabit sont de la partie, mais il faudra acheter une carte d'extension en plus pour profiter du 10 Gb/s. Des fonctionnalités dédiées sont proposées, comme le RAID F1 qui distribue des charges de travail inégales afin d'éviter une usure simultanée des SSD. Tous les détails se trouvent par ici.

Pour le moment, le tarif de ces deux nouveaux NAS n'a pas été annoncé, pas plus que la disponibilité. Ils devraient néanmoins arriver rapidement chez les revendeurs.

Copié dans le presse-papier !

Il y a un mois, l'objet céleste baptisé 1I/2017 U1 passait au plus près de la Terre, attisant la curiosité de la communauté scientifique. En effet, il est de forme très allongée et « complètement inerte, sans le moindre soupçon de poussière autour de lui ».

Le projet Breakthrough Listen, doté d'un fonds de 100 millions de dollars et porté par le milliardaire russe Yuri Milner, a écouté pendant une dizaine d'heures l'astéroïde avec le radiotélescope Green Bank Telescope.

À la surprise générale... « aucune preuve de signaux artificiels émanant de l'objet n' a été détectée jusqu'à présent par le Green Bank Telescope, mais le suivi et l'analyse se poursuivent. Les données initiales sont disponibles pour consultation publique dans les archives Breakthrough Listen » explique le projet.

Copié dans le presse-papier !

La coentreprise d'Airbus et Safran (50/50) annonce la signature d'un contrat de 75 millions de dollars avec l'Agence spatiale européenne (ESA). Il « porte sur la conception, la réalisation et les essais des deux premiers exemplaires du démonstrateur Prometheus ».

ArianeGroup explique qu'il s'agit de « l’avenir des lanceurs européens, avec la volonté de concevoir et de produire un moteur réutilisable dix fois moins cher qu’un moteur actuel du type Vulcain 2 ». Son coût serait ainsi d'un million d'euros environ.

Prometheus fonctionne avec de l’oxygène liquide (LOx) et du méthane. Il est présenté comme le précurseur des futurs moteurs des lanceurs européens à l'horizon 2030. Les premiers essais sont prévus d'ici trois ans.

Pour rappel, Ariane 6 doit arriver bien avant, en 2020.

Copié dans le presse-papier !

Fin septembre, le centre national de la recherche scientifique récompensait les deux chercheurs pour leurs travaux. Ils ont en effet « contribué, de façon déterminante, à la découverte des ondes gravitationnelles en 2015 ».

La remise des prix s'est déroulée hier et le CNRS nous propose de découvrir ces scientifiques au travers de deux portraits croisés.

D'un côté nous avons donc Alain Brillet, expérimentateur déterminé, et de l'autre Thibault Damour, théoricien de l’espace-temps.

Copié dans le presse-papier !

La fonctionnalité vient s'ajouter à celle, présentée cet été, qui permet d'afficher un éditeur de code, rendant possible une illustration en direct des compétences en développement.

L'Interviews Scheduler est un nouvel outil pour lancer des demandes d'entretiens d'embauche. L'entreprise choisit le type d'entretien qu'elle souhaite faire - appel vidéo, appel téléphonique ou éditeur de code partagé - puis propose une date et une heure, avec éventuellement une tranche horaire. L'intéressé peut accepter ou proposer d'autres paramètres.

Une fois les deux parties d'accord, un évènement est automatiquement ajouté dans leurs calendriers respectifs. De là, chacun pourra cliquer sur le lien contenu pour lancer directement l'interface d'appel. Pas besoin de télécharger quoi que ce soit ou même d'avoir un compte sur Skype.

Les entreprises intéressées peuvent visiter le site consacré à la solution. Des API sont également disponibles pour intégrer le service à un éventuel flux de recrutement.