du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Alors que l'on commence à parler de solutions techniques pour voitures autonomes de niveau 5, Damien Adam (La République en marche) a interrogé la ministre chargée des transports sur ses ambitions dans le domaine.

Élisabeth Borne n’a pas fait de déclaration fracassante, rappelant simplement qu’une consultation « en vue de finaliser la stratégie nationale pour le véhicule automatisé » a été lancée le 15 septembre et devrait être finalisée d’ici la fin de l’année. Elle annonce au passage qu’un « coordinateur national sera nommé dans les prochains jours afin d’assurer le succès de leur expérimentation », sans plus de détails pour le moment.

Pour rappel, des expérimentations sont déjà en cours dans l’hexagone, notamment à Rouen avec Renault. Des Zoe effectuent trois boucles d’une dizaine de kilomètres. L’ouverture au public est prévue au printemps 2018, après la phase de test. Il sera alors possible d’appeler un véhicule depuis son smartphone.

La question des véhicules autonomes en France s’invite à l’Assemblée nationale
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Avertie par Kaspersky, l'entreprise a supprimé 85 applications de sa boutique Android car elles pouvaient dérober des informations, dont des identifiants et mots de passe. Le réseau social russe VK était particulièrement visé.

La plupart de ces applications étaient des jeux, parfaitement inoffensifs pendant des mois. Puis, en octobre, des mises à jour les rendent aptes à dérober des informations, via un code que Google a été manifestement incapable d'identifier comme malveillant, alors même que la firme aime à rappeler que son bouclier Protect veille au grain.

La recette appliquée semble avoir été la même à chaque fois : une version modifiée du SDK de VK, présentant un service classique (écoute de musique, surveillance des statistiques d'une page…) mais intégrant un code JavaScript malveillant. Les informations récupérées sont ensuite chiffrées et envoyées à un serveur contrôlé par les pirates.

Les conseils pour se protéger de pareil cas de figure sont toujours les mêmes : faire attention à ce que l'on télécharge, activer Play Protect si ce n'est pas déjà le cas et prendre garde aux sources tierces d'installation, même si cette fois c'était bien la boutique officielle qui était concernée.

Copié dans le presse-papier !

C'est normalement aujourd'hui que la Federal Communications Commission doit mettre à mort la neutralité du Net aux États-Unis. De nombreuses organisations ont déjà fait part de leur mécontentement et demandent son maintien.

Alors que la fin approche, des procureurs généraux de 18 états ont envoyé une lettre à la FCC afin de lui demander de reporter son vote, comme l'indique The Verge. En cause, une enquête sur des usurpations d'identité afin d'envoyer de faux commentaires au régulateur  sur ce sujet ; il serait question de plus d'un million, excusez du peu.

Hasard ou non du calendrier, le Berec (regroupement des régulateurs européens) vient de publier son rapport sur la mise en place de la neutralité du Net pour la période du 30 avril 2016 au 30 avril 2017. Il y est notamment indiqué qu'une majorité des régulateurs (dont la France) a mis en place « ou renforcé leurs équipes » chargées de surveiller l'application du règlement européen.

Copié dans le presse-papier !

Initiée par Bruno Le Maire (ministre de l’Économie) et Mounir Mahjoubi (secrétaire d’État du Numérique), elle vise à « construire une stratégie nationale » dans ce domaine. Trois objectifs sont visés : « créer des conditions favorables au déploiement de la 5G en France, expérimenter de nouveaux usages rendus possibles par la 5G, et favoriser le développement d’une offre de technologies et de services 5G ».

Au travers de huit questions, le gouvernement souhaite avoir des retours de la part des opérateurs, des industriels, associations, collectivités et acteurs publics, etc., mais pas des particuliers. Les réponses peuvent être soumises jusqu'au 16 février à 19h.

Une semaine avant, le 8 février, un atelier sera organisé afin « d’approfondir ces enjeux ». Enfin, durant le premier semestre 2018, le gouvernement publiera sa stratégie nationale sur la 5G basée sur les différents retours qu'il aura obtenu.

Copié dans le presse-papier !

Tout juste renouvelé, le CNNum s’apprête à voir partir certains de ses membres. Le secrétaire d’État au Numérique a annoncé hier par voie de communiqué qu’il avait « demandé à la présidente du CNNum de proposer une nouvelle composition du Conseil ».

Mounir Mahjoubi explique que l’institution « a besoin de sérénité pour travailler, et les derniers échanges sur la composition du Conseil soulignent que ces conditions ne sont pas pleinement réunies ». La députée Valérie Boyer (LR) a notamment écrit au Premier ministre, déplorant la nomination de « deux personnalités clivantes qui méprisent une large partie de la population » (en l’occurrence la féministe Rokhaya Diallo et le rappeur Axiom).

Les intéressés se sont défendus de ces accusations, comme le rapporte Le Figaro. Axiom a notamment indiqué sur Twitter avoir demandé à son avocat de donner au courrier de la parlementaire « la suite judiciaire qu'il mérite ».

Copié dans le presse-papier !

Le groupe Elephant (cofondé par Emmanuel Chain) et Webedia viennent de sceller une alliance autour d'un nouveau label baptisé Elephant Entertainment. Celui-ci doit, comme souvent avec Webedia, se concentrer sur la production de contenus vidéo à destination des fameux « Millenials ».

Contrairement au label Monkey, lui aussi propriété d'Elephant, il ne proposera pas de contenus taillés sur mesure pour les réseaux sociaux. Il a pour vocation « d'imaginer de nouveaux formats de fiction (séries, films…), de documentaires, de programmes événementiels ou de flux, pour les chaînes de télévision, le cinéma et les nouvelles plateformes de vidéo par abonnement (SVoD) ».

La société annonce que trois projets sont en cours de développement, à savoir une fiction, un programme de flux et un programme court.