Alors que l'on commence à parler de solutions techniques pour voitures autonomes de niveau 5, Damien Adam (La République en marche) a interrogé la ministre chargée des transports sur ses ambitions dans le domaine.

Élisabeth Borne n’a pas fait de déclaration fracassante, rappelant simplement qu’une consultation « en vue de finaliser la stratégie nationale pour le véhicule automatisé » a été lancée le 15 septembre et devrait être finalisée d’ici la fin de l’année. Elle annonce au passage qu’un « coordinateur national sera nommé dans les prochains jours afin d’assurer le succès de leur expérimentation », sans plus de détails pour le moment.

Pour rappel, des expérimentations sont déjà en cours dans l’hexagone, notamment à Rouen avec Renault. Des Zoe effectuent trois boucles d’une dizaine de kilomètres. L’ouverture au public est prévue au printemps 2018, après la phase de test. Il sera alors possible d’appeler un véhicule depuis son smartphone.

La question des véhicules autonomes en France s’invite à l’Assemblée nationale
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Après des mois de travail en commissions, celle dédiée aux libertés civiles a mis la touche finale au texte que doivent voter les eurodéputés en plénière la semaine prochaine.

En complément du Règlement général de protection des données (RGPD), ePrivacy la charge de cas oubliés, comme les métadonnées ou les cookies. Le principal central reste le consentement de l’internaute pour chaque traitement.

Nous aurons rapidement l’occasion de revenir sur ce vote, avant son passage en plénière et la recherche d’un compromis avec les États. Les deux textes doivent s’appliquer le 25 mai 2018.

Copié dans le presse-papier !

Après la téléphonie mobile (voir cette actualité), la filiale du groupe Casino lance une nouvelle offre (en partenariat avec GreenYellow, une autre filiale de Casino) : Cdiscount Énergie.

Comme bon nombre de ses concurrents sur ce secteur, l’enseigne promet « la même énergie, 15% moins chère » par rapport au tarif réglementé en vigueur. L’offre est sans engagement, sans limite de durée et ne peut être souscrite qu’en ligne.

Une annonce qui intervient quelques jours après la publication du baromètre 2017 du médiateur national de l’énergie. On y apprenait que 50 % des Français ne savaient pas qu’ils pouvaient changer de fournisseur.

Copié dans le presse-papier !

Elle a été mise en place par l’Open Repair Alliance, qui regroupe regroupe des acteurs militant pour une réparation communautaire et luttant contre l'obsolescence programmée : Repair Café International, Restart Projet (Royaume-Uni), Fixit Clinic (États-Unis), Anstiftung Foundation (Allemagne) et iFixit (États-Unis).

Ils ont décidé qu’elle se tiendrait le troisième samedi du mois d’octobre, c’est-à-dire demain pour 2017. Et ce n’est pas un hasard, elle tombera chaque année pendant la Semaine Internationale du Repair Café. Notez qu’elle n’est pas reconnue comme étant une journée mondiale par les Nations Unies.

Des événements sont prévus un peu partout dans le monde, y compris en France. La liste complète est disponible dans ce Google Docs (pensez à trier sur la colonne B/Country si besoin). Vous pouvez vous y rendre pour réparer un objet.

Copié dans le presse-papier !

C’est du moins ce qu’affirme le fabricant. Il faut dire qu’il propose aussi un écran de 17,3 pouces (2 560 x 1 440 pixels ou 4K UHD suivant les cas) dans des dimensions relativement contenues : 428 x 314 x 23,5~29,9 mm, pour un poids de 3,59 kg.

À l’intérieur, un Core i7 7820HK de 7ème génération est de la partie, avec jusqu’à 64 Go de mémoire vive (quatre emplacements). La connectique n’est pas en reste avec du Thunderbolt 3, de l’USB 3.1 Type-C, des sorties vidéos mini DisplayPort et HDMI, etc. Même chose sur le stockage avec un emplacement de 2,5 pouces et deux M.2 pour SSD (compatible PCI express et NVMe). Toutes les caractéristiques techniques se trouvent sur cette page.

Il faudra maintenant attendre les premiers tests afin de voir ce qu’il a exactement dans le ventre et le niveau de bruit généré par ses quatre ventilateurs (il n’est pas question d’une certification MaxQ).

Côté tarif, comptez 3 599 euros pour la version de base avec 16 Go de mémoire vive, 256 Go de SSD et 1 To de HDD.

Copié dans le presse-papier !

Les deux cartes sont quasiment identiques, à une exception notable : la première utilise un chipset X370, contre du B350 pour la seconde (voir cette actualité pour les détails). Autant le dire de suite, sur une carte mère de ce format et avec un seul port PCI Express, les différences seront minimes. 

La connectique (2 USB 3.1 Gen 2, 4 USB 3.1 Gen 1, deux emplacements M.2, etc.), ainsi que la connectivité (Wi-Fi 802.11ac et Bluetooth 4.2) sont identiques sur les cartes mères. Toutes les deux disposent d’une carte son SupremeFX.

Les Strix X370-I Gaming et Strix B350-I Gaming seront disponibles dans le courant du mois aux États-Unis, sans précision sur leur prix.