du 01 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

La nouvelle version de Brave passe en bêta

L'équipe en charge du navigateur open source a initié une réécriture complète l'année dernière. Celle-ci a donné naissance à une nouvelle branche (v0.5x plutôt que v0.2x), notamment capable de gérer les extensions Chrome, en test auprès des développeurs depuis quelques semaines.

Elle est désormais plus largement disponible, avec une première version bêta. Elle doit notamment permettre à la communauté de tester trois éléments : la navigation privée avec Tor, l'intégration des DRM (Widevine) sur macOS et Windows (Linux suivra) et la nouvelle différenciation graphique avec Chromium.

Brave fonde en effet son navigateur, promis comme plus respectueux de la vie privée, sur la version open source de celui de Google, en coupant tous les ponts avec les services de la société, au profit d'autres.

Ainsi, les suggestions de sites exploitent la base Alexa d'Amazon. En tant que moteur de recherche par défaut, il a récemment été remplacé par Qwant en Allemagne et en France.

Cette branche est censée permettre à Brave de toucher un public plus large, en misant toujours sur un blocage de la publicité et la mise en place de sa cryptomonnaie maison, les BAT (Basic Attention Token).

Elle va continuer d'évoluer, la première version diffusée dans le canal principal étant attendue pour le 16 octobre prochain (v0.55). Elle sera basée sur Chromium 70. Le cycle se mise à jour sera ensuite de 2 à 3 semaines selon les cas.

La v0.60 (Chromium 72) est attendue dans le canal consacré aux développeurs pour le 15 janvier prochain. Le calendrier détaillé est disponible par ici. Un changement de numérotation est attendu pour novembre, la 0.56 pourrait alors devenir la 1.0.

chargement Chargement des commentaires...