du 05 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

La nouvelle Freebox « dans quelques semaines », Free veut continuer à croître dans la fibre

Ceux qui attendaient des informations concernant la nouvelle Freebox à l'occasion de la publication des résultats d'Iliad seront déçus. La société a surtout voulu rassurer les investisseurs en évoquant de meilleures performances commerciales en juillet-août, après la période difficile de ces derniers mois et l'introduction de nouvelles offres.

Elles se présentent pour rappel sous forme d'un tarif moins cher la première année, avec des conditions légèrement différentes comme nous l'avions analysé. Une solution mise en place sur le fixe, puis sur le mobile, avec des périodes promotionnelles à durées limitées, mais constamment renouvelées.

Chez nos confrères de BFM Business, Thomas Reynaud a d'ailleurs montré une attitude positive malgré la « performance commerciale décevante » du groupe. Il croit en effet à un « nouveau cycle de croissance », qui repose sur le déploiement en Italie ou sur la fibre.

Un secteur où l'attitude du FAI a longuement été critiquée, et sans doute à l'origine de nombreux départs de clients qui font le plus souvent face à la seule possibilité de passer chez Orange ou Sosh pour avoir accès à du FTTH.

Un comble pour une société comme Iliad, qui s'est construite sur la réputation d'avoir un temps d'avance, notamment au niveau technique. Une réputation loin d'être vérifiée ces dernières années.

C'est sur ce point que la nouvelle direction va sans doute travailler dans les mois à venir, afin de redorer son blason après des années de soucis d'interconnexion et de prix cassés, mais avec un réseau mobile pas toujours présent et une box en mal d'évolution.

Le discours consiste donc à présenter Free comme « le premier opérateur alternatif dans la fibre optique, devant Bouygues, devant SFR » avec 10 millions de foyers raccordables d'ici la fin de l'année. Mais, même sur ce marché, la guerre des prix est actuellement très forte.

Il faudra donc faire la différence pour trouver sa place dans la bataille à moins de 10 euros qui se joue dans le fixe, Orange venant de lancer son offre La boîte Sosh.

La solution pourrait venir de la nouvelle Freebox, mais où en est-elle ? L'attente ne devrait plus être longue. Mi-mai, l'équipe annonçait qu'elle serait lancée sous quatre mois, ce qui devait nous emmener avant la mi-septembre. Un calendrier qui pourrait ne pas être respecté puisque le directeur général évoque désormais une mise sur le marché d'ici « quelques semaines ».

Pour tenter de rassurer face à cette attente qui semble sans fin il promet que « cette nouvelle Freebox, c'est du jamais vu ». En matière de teasing, elle semble en effet prête à dépasser le célèbre Duke Nukem Forever.

Reste maintenant à tenir cette promesse, ainsi que toutes les autres, pour tenter de voir les clients revenir et lui faire à nouveau confiance. Ce matin, le cours d'Iliad s'échangeait à 115 euros, contre moins de 110 euros quelques jours plus tôt… et 230 euros fin mai 2017.

chargement Chargement des commentaires...