du 11 février 2020
Date

Choisir une autre édition

Cette possibilité avait été lancée par le procureur général William Barr. Elle a été balayée d’un revers de la main par Mike Pence (vice-président des États-Unis) et Larry Kudlow, le conseiller économique de Donald Trump.

« La Maison-Blanche discutait effectivement avec les deux entreprises, notamment de leur éventuelle implication dans le déploiement de la 5G aux États-Unis, [mais] la question de leur rachat n’était pas envisagée », explique Reuters.

La Maison-Blanche dément une volonté de rachat de Nokia et/ou Ericsson
chargement Chargement des commentaires...