du 26 novembre 2019
Date

Choisir une autre édition

La Hadopi signe un partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale

Après « plusieurs années de collaboration et d’interventions ponctuelles des équipes de l’Hadopi au sein d’établissements scolaires », le ministère de l’Éducation nationale et la Haute autorité ont officiellement signé, la semaine dernière, une « convention de partenariat » (PDF).

L’objet ? « Renforcer le développement des compétences des enseignants et des élèves », en lien avec la formation, prévue par le Code de l’éducation, « aux droits et aux devoirs liés à l'usage de l'internet et des réseaux, dont la protection de la vie privée et le respect de la propriété intellectuelle ».

Plus concrètement, cela passera notamment par une « valorisation des ressources pédagogiques de l’Hadopi et en leur utilisation comme supports de formation », se félicite l’institution. La Rue du Texel a en effet fait appel à un prestataire pour développer des modules interactifs, visant à « sensibiliser les élèves aux bons usages d’Internet en matière de consommation de biens culturels ».

« En une ou deux séances de 45 minutes, ces ressources permettent, à partir de courtes vidéos de mise en situation, de libérer la parole des élèves sur leurs pratiques culturelles sur Internet puis de les placer en position de créateur », peut-on lire sur le site de la Hadopi. Ces modules, adaptés aux élèves de CM1-sixième et de cinquième-troisième, sont accessibles à tous, gratuitement (voir ici).

La convention, signée pour une durée d’un an, sera reconduite chaque année, sauf dénonciation par l’une ou l’autre des parties.

chargement Chargement des commentaires...