du 11 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Dévoilé début septembre, le piratage d’Equifax fait régulièrement parler de lui pour plusieurs raisons. Déjà car il s’agit d’une société spécialisée dans les crédits (et donc avec des informations sensibles), ensuite par son ampleur : 145,5 millions de clients touchés. Son PDG a d’ailleurs quitté ses fonctions suite à cette affaire.

Aujourd’hui, The Wall Street Journal en rajoute une couche : dans les données dérobées se trouveraient les permis de conduire de 10,9 millions de citoyens américains. Comme le rapporte TechCrunch, le problème est que certains sites et services en ligne utilisent justement ce permis pour vérifier l’identité d’une personne.

La fuite d’Equifax contiendrait les permis de conduire de 10,9 millions d’Américains
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Au MWC de Barcelone, Archos misait sur la diversification comme relai de croissance (lire notre compte rendu). En plus d'une trottinette électrique sous Android, nous avions pu apercevoir un portefeuille hardware de crypto-monnaie Safe-T mini, basé sur la solution logicielle Trezor.

Aujourd'hui, le fabricant mise sur un nouveau « buzz word » : la blockchain. Il annonce ainsi un partenariat avec Liberty, « précurseur en matière de confidentialité et de sécurité au service des Internautes », et éditeur de la solution AIM.

Elle comprend un navigateur Liberty Browser « repensé et redéveloppé pour la confidentialité et la sécurité, et un écosystème vertueux avec les annonceurs ». « Les Internautes partagent anonymement leurs données avec des marques affiliées qu’ils choisissent et sont rémunérés en crypto monnaie AIM » explique Archos. Ils sont « ciblés tout en restant paradoxalement complètement non identifiables par les annonceurs » affirme Archos.

Une sélection de tablettes et de smartphones du fabricant avec la solution AIM de Liberty préchargée sera disponible à partir du quatrième trimestre en Europe. Bien évidemment, la crypto-monnaie récupérée pourra être stockée sur le Safe-T mini, dont la disponibilité est prévue « très prochainement », sans plus de détail.

Copié dans le presse-papier !

Après les partenariats avec les éditeurs et autres émissions, la filiale de Mediawan annonce deux nouveaux projets.

La première concerne la série Dragonslayer666 dont elle a acquis les droits de diffusion (3 saisons) pour les territoires francophones. « Énorme succès d’audience en Finlande, son pays d’origine, elle nous plonge dans l’univers des fans d’esport » promet le groupe, qui ne détaille pas où et comment elle sera diffusée.

« La série montre l’ascension des sports électroniques et le parcours du combattant que doivent affronter les passionnés qui veulent devenir des pro gamers, dans un univers où la compétition est très exigeante à tous les niveaux » précise le communiqué. Des invités sont aussi prévus, comme le commentateur de la chaîne, Kevin « Broken » Georges qui apparaîtra dans un épisode de la saison 2.

Il est aussi question d'un documentaire de 52 minutes, « Inside Vitality », cette fois produit par AB Productions. Il est présenté comme « une immersion totale, pour le meilleur et pour le pire ». On suit cette fois le quotidien d'une équipe pendant la Call of Duty World League (CWL). Pour rappel, Groupe AB est l'un des partenaires d'Activision Blizzard et de la CWL.

La société indique également travailler « à développer des synergies en termes de promotion et de marketing afin notamment d’organiser des événements et des compétitions d'esport en France ».

Copié dans le presse-papier !

Tom Forsyth, qui a travaillé sur le célèbre projet (devenu depuis Xeon Phi), l'a annoncé sur Twitter : il est de retour chez le géant de Santa Clara, en tant qu'architecte en chef.

Depuis son précédent passage chez Intel, il a travaillé principalement sur des solutions de VR, chez Valve puis Oculus. De quoi relancer la machine à spéculations sur la cible et la composition de cette solution graphique, qui doit être lancée en 2020.

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, Justin Su (à l'origine de la crypto-monnaie TRON) rachète la société BitTorrent, pour 140 millions de dollars précise TechCrunch.

Toujours selon nos confrères, certains contestent les termes du contrat « car plus d'une personne affirme avoir fait la mise en relation entre Sun et BitTorrent ». Selon une source, ce litige ne devrait pas empêcher la finalisation de l'acquisition puisque BitTorrent cherchait de toute façon un repreneur.

La société spécialisée dans les solutions décentralisées s'est tout de même fendue d'un message à l'intention de ses utilisateurs : « nous n'avons pas l'intention de changer ce que nous faisons ou de facturer pour les services que nous proposons. Nous n'avons pas l'intention de nous lancer dans le minage de crypto-monnaie maintenant ou dans le futur ».

Enfin, elle réaffirme son engagement d'investir dans les produits BitTorrent et son logiciel uTorrent.

Copié dans le presse-papier !

Depuis quelques jours, les vidéos d'au moins une dizaine de chaines sont en partie inacessibles. La raison, selon la fondation Blender, est une mise à jour du contrat du programme partenaires.

L'organisation, qui refuse de monétiser ses vidéos sur la plateforme, a reçu un contrat qui demande en substance d'autoriser cette monétisation sur la chaine. Cela même si, dans ses paramètres avancés, elle peut toujours être désactivée. La fondation pointe aussi une possible erreur humaine, des blocages précédents étant discutés avec la plateforme depuis quelques mois.

Blender commence un essai d'instance PeerTube pour l'occasion.