du 07 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Selon un communiqué commun (PDF), l'ex-Fédération des industriels des réseaux publics réintègre l'opérateur, exclu l'an dernier.

À l'été 2017, SFR lançait le plan Fibrer la France, menaçant de déployer la fibre en parallèle des réseaux d'initiative publique (RIP), notamment en zones rurales. Ces projets, initiés par des départements et régions, craignaient d'être déstabilisés par ces annonces tonitruantes.

En novembre, la Fédération des industriels des réseaux publics excluait la société, l'accusant de fragiliser leur gagne-pain. Le mois suivant, SFR abandonnait officiellement cette idée, devant un parterre d'élus locaux. En partie à cause de ses mauvaises performances boursières.

Depuis, l'État a organisé la reprise de zones publiques par les opérateurs privés, pour mettre de l'ordre dans les incursions d'Orange et SFR sur ces territoires. SFR reste un acteur majeur des réseaux publics, comptant le deuxième plus grand nombre de lignes déployées (309 000), derrière une filiale de Bouygues, Axione (318 000) au deuxième trimestre.

Pour revenir dans InfraNum, il s'est engagé « à assurer la cohérence des initiatives publiques avec les initiatives privées », à éviter les réseaux doublons et à devenir rapidement client de tous les RIP du pays.

La Firip (pardon, InfraNum) réintègre SFR (pardon, Altice France)
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le revendeur explique que sa filiale France Billet, spécialisée de la billetterie culturelle et loisirs, devrait croquer son concurrent, lui apportant « une offre complémentaire de billetterie sur le marché du last minute ».

Le montant de la transaction n'est pas précisé. Fnac Darty espère finaliser ce rachat durant le premier trimestre de l'année.

Copié dans le presse-papier !

Question de survie pour certains, de visibilité pour d'autres. Google News est un important acteur pour de nombreux sites d'actualités.

Pour bien commencer l'année, le moteur de recherche propose un guide de bonne conduite pour être bien référencé. Il est notamment question de proposer des titres clairs, des heures et dates de publications précises, d'éviter la duplication de contenu et de jouer la carte de la transparence.

Copié dans le presse-papier !

Le fabricant de montres ajoute qu'une partie de son équipe de recherche et développement rejoindra les rangs de Google dans le cadre de cette transaction.

Nous n'avons pas plus de détails sur « les technologies » vendues dans le cadre de cet accord. La transaction devrait être finalisée dans le courant du mois.

Copié dans le presse-papier !

Isabelle Falque-Pierrotin, la présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, fera partie des cinq « garants » du « grand débat national » voulu par Emmanuel Macron. Matignon a confirmé ce choix hier à l’AFP.

Isabelle Falque-Pierrotin rejoindra notamment le politologue Pascal Perrineau, ou bien encore Guy Canivet (ancien membre du Conseil constitutionnel). Cette désignation pourrait être bien vue par ceux qui s’inquiétaient des premiers « bugs » entourant le site « granddebat.fr », qui fera office de plateforme de consultation en ligne à partir du 21 janvier.

Copié dans le presse-papier !

Hier, la société annonçait de nouvelles règles pour les vendeurs proposant un essai gratuit avant facturation.

Il était ainsi question d'« obtenir l'approbation du titulaire de la carte à la fin de l'essai avant de commencer à le facturer » et d'envoyer, « par courrier électronique ou texto, le montant de la transaction, la date de paiement, le nom du commerçant ainsi que des instructions explicites sur la procédure à suivre pour annuler son essai ».

Dans une mise à jour de son communiqué, la société précise désormais « que le changement des règles est applicable aux produits physiques », pas aux ventes dématérialisées. Un soin ou un produit de santé est concerné, pas un abonnement à un service Internet.

Cette mention n'était pas présente dans la première version du billet, toujours consultable dans le cache de Google. Mastercard n'explique pas cet oubli crucial.