du 22 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

La FCC veut tuer la neutralité du Net à la mi-décembre, des organisations réagissent

Le président de la commission, Ajit Pai, annonce la tenue du vote sur l'Internet ouvert pour le 14 décembre. Les règles, adoptées en 2015, interdisent la discrimination des contenus par les opérateurs. Ces derniers tentent depuis de revenir à un dispositif plus accommodant et une régulation par la Commission fédérale du commerce (FTC).

Depuis plusieurs mois, de nombreuses organisations, des centaines d'entreprises et des millions d'internautes ont milité pour maintenir la neutralité. La direction de la FCC semble toujours sourde à leurs appels, encore renouvelés ici. L'Electronic Frontier Foundation (EFF) et Mozilla ont battu le rappel dans la foulée du communiqué de la Commission.

« Dans deux jours, beaucoup d'entre nous rejoindront leurs amis et famille pour célébrer l'esprit de Thanksgiving. Pourtant, comme nous venons de l'apprendre, la majorité à la FCC est sur le point de fournir une corne d'abondance pleine de fruits pourris, de grain vicié, de fleurs fanées surmontés d'un plat de dinde brûlée » a réagi la commissaire démocrate Mignon Clyburn, face à l'annonce de ses collègues républicains.

Selon Ars Technica, le régulateur compte aussi interdire aux Etats d'instaurer une protection locale de la neutralité. Depuis son arrivée en début d'année, Ajit Pai mène une campagne de dérégulation des télécoms. La neutralité du Net serait l'ingérence la plus insupportable de l'administration Obama dans le marché, selon lui, donnant l'avantage aux services en ligne dans le combat qui les opposent aux opérateurs.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Hier, la société annonçait le rachat (surprise) de l'éditeur de logiciels CA Technologies pour 18,9 milliards de dollars.

Le moins que l'on puisse dire c'est que le marché ne semble pas convaincu, puisque Broadcom dévisse en bourse et perd 19 milliards de capitalisation en l'espace de quelques heures.

De plus de 243 dollars, l'action est passée juste en dessous des 200 dollars lors de l'ouverture de la bourse (-19 %), avant de remonter doucement à près de 210 dollars en fin de séance (-14 %). De son côté, CA Technologies gagne 18,6 %.

« C’est l’acquisition la plus bizarre, hors de propos et non stratégique de la dernière décennie », affirme un analyste à Reuters.

Copié dans le presse-papier !

Fin décembre, Synaptics faisait parler de lui avec son lecteur d'empreintes digitales à placer sous l'écran d'un smartphone. Nous l'avons ensuite retrouvé dans un terminal mobile Vivo.

Cette semaine, la société annonce une initiative commune avec AMD afin de proposer « une nouvelle référence dans le domaine de l'authentification biométrique hautement sécurisée via des empreintes digitales pour les ordinateurs portables basés sur la prochaine génération de puces Ryzen Mobile ».

Le capteur biométrique FS7600 dévoilé en juin par Synaptics sera utilisé de concert avec un CPU AMD et fonctionnera avec le « futur système de sécurité biométrique de Microsoft, comprenant Windows Hello ».

Une annonce encore vague, dont on espère qu'elle pourra généraliser la présence d'un lecteur d'empreintes digitales sur un ordinateur portable. Alors qu'il se démocratise sur les smartphones, y compris en entrée de gamme, trop de portables en sont encore dépourvus, y compris dans les machines orientées vers les professionnels.

Copié dans le presse-papier !

La société reprend ici un design déjà connu (332 x 215 x 190 mm), mais passe au chipset H370 afin de gérer les derniers processeurs d'Intel, d'un TDP maximal de 95 watts.

Ces derniers peuvent être accompagnés de DDR4 à 2 666 MHz, d'une carte graphique et/ou d'une carte PCIe 3.0 x4 supplémentaire (deux emplacement maximum).

On retrouve bien entendu des emplacements M.2, le support d'Optane, et même un emplacement pour un lecteur optique dont on se demande bien à quoi il peut encore bien servir en 2018.

Mais c'est surtout la connectique qui est intéressante avec deux DisplayPort 1.2 et un HDMI 2.0, un port réseau Gigabit, quatre USB 3.1 en plus des 4+4 USB 2.0 et 3.0. On regrettera par contre que seul de l'USB Type-A soit utilisé, et aucun Type-C.

Le module Wi-Fi reste en option, tout comme l'alimentation 80Plus Silver de 500 watts. C'est un modèle de 300 watts (80Plus Bronze) qui est présent par défaut. Toutes les caractéristiques sont détaillées par ici.

Tarif de la bête : 313 euros.

Copié dans le presse-papier !

Les pilotes Radeon Software Adrenalin Edition 18.7.1 viennent d'être publiés par la société. Ils n'apportent pas de fonctionnalité particulière, mais corrigent surtout quelques soucis dans différentes situations.

Des gains de performances de 20 à 30 % sont promis pour Earthfall dans différentes situations, alors que la dernière saison de Fortnite ne devrait plus être gâchée lorsque des étoiles seront visibles à l'écran.

Copié dans le presse-papier !

L'association de start-ups et investisseurs a annoncé le partenariat dans un tweet. Elle est prévue pour son prochain « campus », un événement à destination des décideurs politiques.

En début d'année, France Digitale promettait des formations pour les parlementaires, qu'elle compte entre autres familiariser avec l'entrepreneuriat et le financement des start-ups.