du 22 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

La FCC veut tuer la neutralité du Net à la mi-décembre, des organisations réagissent

Le président de la commission, Ajit Pai, annonce la tenue du vote sur l'Internet ouvert pour le 14 décembre. Les règles, adoptées en 2015, interdisent la discrimination des contenus par les opérateurs. Ces derniers tentent depuis de revenir à un dispositif plus accommodant et une régulation par la Commission fédérale du commerce (FTC).

Depuis plusieurs mois, de nombreuses organisations, des centaines d'entreprises et des millions d'internautes ont milité pour maintenir la neutralité. La direction de la FCC semble toujours sourde à leurs appels, encore renouvelés ici. L'Electronic Frontier Foundation (EFF) et Mozilla ont battu le rappel dans la foulée du communiqué de la Commission.

« Dans deux jours, beaucoup d'entre nous rejoindront leurs amis et famille pour célébrer l'esprit de Thanksgiving. Pourtant, comme nous venons de l'apprendre, la majorité à la FCC est sur le point de fournir une corne d'abondance pleine de fruits pourris, de grain vicié, de fleurs fanées surmontés d'un plat de dinde brûlée » a réagi la commissaire démocrate Mignon Clyburn, face à l'annonce de ses collègues républicains.

Selon Ars Technica, le régulateur compte aussi interdire aux Etats d'instaurer une protection locale de la neutralité. Depuis son arrivée en début d'année, Ajit Pai mène une campagne de dérégulation des télécoms. La neutralité du Net serait l'ingérence la plus insupportable de l'administration Obama dans le marché, selon lui, donnant l'avantage aux services en ligne dans le combat qui les opposent aux opérateurs.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Annoncé en 2016, ce projet du réseau social a pour but de proposer une connexion haut débit via un réseau maillé sur les bandes millimétriques à 60 GHz (lire notre analyse).

Après Nokia, c'est donc au tour de Qualcomm de rejoindre Facebook. Le but est le même : développer la norme 802.11ay, une évolution du 802.11ad, également dans la bande des 60 GHz (lire notre analyse sur les normes Wi-Fi). Chez Qualcomm, cela passera par les puces QCA6428 et QCA6438, toutes les deux pre-802.11ay

Les premiers essais de connexions haut débit utilisant la bande des 60 GHz sont attendus pour mi-2019, avec l'idée d'atteindre des débits de l'ordre du Gb/s.

Copié dans le presse-papier !

Après des bêtas en 2017, le service est maintenant disponible sur les ordinateurs pour 14,99 euros par mois, sans engagement.

La société rennaise explique que son offre est désormais disponible sur la Fire TV d'Amazon dans trois pays : France, Allemagne et Royaume-Uni. Le service permet d'accéder à « une centaine de jeux dont certains directement jouables avec la télécommande de la Fire TV ».

Blacknut prévoit ensuite d'étendre son service aux mobiles et tablettes, sans précision sur le calendrier.

Copié dans le presse-papier !

En 2018, il est encore très courant de voir un DVD fourni avec une carte mère. Il contient en général l'ensemble des pilotes et des outils permettant de faire fonctionner la machine une fois montée. Et ce, sans connexion internet.

Mais les lecteurs optiques tendent à disparaître. Entre la généralisation des accès internet et la montée en capacité des clés USB, à moindre coût, ils perdent leur intérêt. Des constructeurs et sociétés comme Microsoft ont pourtant encore du mal à se débarrasser de la fameuse galette, fabriquée à bas coût.

EVGA a décidé de sauter le pas. La marque spécialisée, aux fonctionnalités avancées, vient d'annoncer que ses modèles seraient désormais livrés avec une clé USB de 8 Go, dont les prochaines H370.

À qui le tour ?

Copié dans le presse-papier !

Adobe tient manifestement à se renforcer dans le domaine du commerce électronique. Magento en est l'un des chantres, avec une part de marché d'environ 30 %.

Pour Adobe, le rachat a un sens évident : intégrer les produits du Magento Commerce Cloud dans son propre Experience Cloud, pour former une seule plateforme capable d'opérer dans le B2B comme dans le B2C.

Comme toujours, le rachat est soumis à l'approbation des régulateurs.

Copié dans le presse-papier !

Comme son nom l'indique, celui-ci dispose de 16 emplacements (12 de 3,5 pouces et 4 de 2,5 pouces). Il est animé par un CPU Ryzen 3 1200, 5 1600 ou 7 1700, épaulé par 4 à 64 Go de mémoire vive.

Série « X » oblige, le NAS dispose de deux ports réseau à 10 Gb/s (compatibles 1, 2,5 et 5 Gb/s), en plus de quatre ports gigabit et huit USB 3.0.

Trois emplacements PCIe sont aussi de la partie : 1x PCIe 3.0 x8, 1x PCIe 3.0 x4 et 1x PCIe 2.0 x4). Côté logiciel, le package QuAI est de la partie, ainsi que vQTS pour virtualiser l'interface d'administration QTS. Tous les détails du TS-1677X sont disponibles par ici.

Comme d'habitude, le fabricant annonce une disponibilité immédiate, mais ne donne aucun prix. Pour rappel, le TS-1277 avec 12 emplacements et un Ryzen 5 1600 est vendu plus de 2 500 euros.