du 18 avril 2019
Date

Choisir une autre édition

En 2011, l'opérateur chinois avait déposé une demande pour fournir des services de télécommunications outre-Atlantique. En 2018, des agences gouvernementales ont recommandé de « refuser la demande de China Mobile pour des raisons de sécurité nationale ».

Aujourd'hui, le président de la Federal Communications Commission est sur la même longueur d'onde : « il est clair que la demande de China Mobile de fournir des services de télécommunications dans notre pays soulève des risques importants et sérieux pour la sécurité nationale. [...] Par conséquent, je ne crois pas qu’approuver cette demande serait dans l’intérêt du public. J'espère que mes collègues se joindront à moi pour voter en faveur du rejet de la candidature de China Mobile ».

Après le bannissement des équipementiers chinois (Huawei et ZTE en tête) pour la 5G, les Américains devraient faire de même avec le plus gros opérateur du monde. Le vote de la Commission est prévu pour le mois prochain.

La FCC ne veut pas de China Mobile aux États-Unis
chargement Chargement des commentaires...