du 30 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

La FCC autorise SpaceX à déployer 4 425 satellites pour son réseau mondial Starlink

Il y a un peu plus d'un mois, la société envoyait dans l'espace une Fusée Falcon 9 avec un satellite d'observation espagnol à son bord et deux microsatellites maison : Microsat-2a et Microsat-2b. Il s'agissait alors des prémices du réseau d'Internet mondial Starlink (lire notre analyse).

La FCC vient de donner son feu vert pour la première phase de ce projet comptant pas moins de 4 425 satellites à des altitudes comprises entre 1 110 et 1 325 km. Pour rappel, la seconde phase est constituée de 7 518 satellites sur des orbites de 335 à 346 km.

« Bien que nous ayons encore beaucoup à faire avec cette entreprise complexe, il s'agit d'un pas important vers la construction d'un réseau satellite de nouvelle génération capable de relier le monde entier et d'atteindre ceux qui ne sont pas encore connectés », indique Gwynne Shotwell, la présidente de SpaceX.

Pour rappel, ce réseau mondial n'est pas sans soulever certaines inquiétudes, notamment sur la question de la gestion des débris spatiaux. Les premiers lancements de Starlink sont prévus pour l'année prochaine.

chargement Chargement des commentaires...