du 03 octobre 2019
Date

Choisir une autre édition

Attendue pour avril dernier, la nouvelle feuille de route de la Direction interministérielle au numérique (DINSIC) a été dévoilée hier, alors que l’institution est toujours dans une zone de turbulences, comme en atteste le récent départ des animateurs historiques de la filière des starts-ups d’État.

« Cette stratégie répond à six enjeux clairement identifiés – simplification, inclusion, attractivité, maîtrise, économies, alliances – qui doivent mobiliser l’ensemble des parties prenantes à un service public de qualité, à savoir l’État, les collectivités territoriales et leurs opérateurs », explique Nadi Bou Hanna, le numéro 1 de la DINSIC, dans un communiqué.

Plusieurs projets sont ainsi présentés : création d’une plateforme de données inter-administrations ou bien encore d’un « dossier numérique citoyen », définition d’une stratégie pour un « numérique écoresponsable », mise en place d’une « brigade d’intervention numérique pour les projets prioritaires de l’État en déroute », déploiement de la carte d’identité électronique, etc.

La Direction interministérielle au numérique dévoile (enfin) sa feuille de route 2019-2021
chargement Chargement des commentaires...