du 14 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

La chaîne de magasins britanniques Dixons Carphone victime d'une cyberattaque

La société a découvert le pot aux roses lors d'un contrôle de ses systèmes. La brèche a évidemment été colmatée et la sécurité renforcée, mais les pirates ont pu consulter des données.

« Il y a eu une tentative de compromettre 5,9 millions de cartes bancaires dans l'un des systèmes de traitement des magasins Currys PC World et Dixons Travel », reconnaît la société. 5,8 millions d'entre elles disposent d'une puce et d'un code PIN. Les données récoltées par les pirates ne contiennent pas le PIN et le code CVV.

Par contre, 105 000 cartes de paiements émises en dehors de l'Union européenne et ne disposant pas d'une puce ou d'un code PIN ont également été compromises. Dixons Carphone affirme ne disposer pour le moment d'aucune preuve indiquant une utilisation frauduleuse, mais les sociétés émettrices des cartes ont été prévenues par mesure de précaution.

Dans le même temps, des pirates ont pu consulter 1,2 million d'enregistrements contenant des noms, prénoms, adresses et e-mails des clients. « Nous n'avons aucune preuve que cette information a quitté nos systèmes ou a entraîné une fraude à ce stade » ajoute la société, précisant qu'elle prend contact avec les personnes concernées.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Ce modèle haut de gamme, proposé à pas moins de 1 259 euros, avait rapidement été indisponible après son annonce. Notamment en raison de retards dans les premières livraisons.

Les choses étant désormais réglées, NVIDIA nous avait annoncé la reprise des commandes ce jeudi. C'est effectivement le cas, tant sur la boutique américaine que française.

Une limite à deux cartes par client est toujours imposée, comme sur le reste de la gamme. Du côté des revendeurs, on trouve désormais quelques modèles en stock, mais souvent à plus de 1 300 euros. C'est néanmoins le cas de quelques modèles de base à 1260 euros, comme celui d'Inno3D.

Pour rappel, elle avait été annoncée par NVIDIA « à partir de 999 dollars ».  

Copié dans le presse-papier !

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances, l’Assemblée nationale a adopté hier un amendement prévoyant que l’administration fiscale, suite à la réforme du prélèvement à la source, communique à chaque contribuable son taux d’imposition, « assorti des calculs qui l’ont déterminé ».

Le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a donné un avis favorable à cette proposition. « Je propose d’ailleurs de publier sur le site internet www.impots.gouv.fr, avant même l’adoption définitive de la loi, les algorithmes permettant de calculer les taux d’imposition selon les divers cas », a surtout annoncé le locataire de Bercy.

En plus de mentionner le taux applicable, les futures feuilles d’impôt devraient renvoyer vers ces algorithmes, ainsi que vers des fiches pédagogiques publiées sur le site des impôts. Le ministre ne s’est cependant pas avancé sur la question de l’explicitation individuelle de ces mêmes algorithmes – une obligation de la loi Numérique qui reste malheureusement ignorée de Bercy.

Copié dans le presse-papier !

Sony annonce vouloir explorer des solutions s'appuyant sur une blockchain afin de gérer les droits d'accès à ses œuvres, qu'il s'agisse de musique, de films, d'e-books ou encore de contenu en réalité virtuelle. Aucun détail sur le type de blockchain envisagé, ni sur une éventuelle date de mise en application n'ont encore filtré.

Ce mouvement n'est pas sans rappeler celui dans lequel la Sacem et Spotify se sont lancés en mai 2017. Les deux entités planchent séparément sur des systèmes permettant de d'identifier la musique et ses réinterprétations, ainsi que sur le suivi comptable des écoutes en streaming.

Copié dans le presse-papier !

La plainte a été déposée le 16 octobre en Californie, par des annonceurs. Facebook aurait connu le problème sans le signaler. Selon le Wall Street Journal, ces chiffres auraient été surestimés de 60 à 80 %.

En septembre 2016, le réseau social publiait des excuses, reconnaissant un mauvais décompte des vues. L'affaire avait érodé la confiance des publicitaires dans la plateforme, ces statistiques étant l'un des principaux indicateurs de performances sur ce marché.

Selon la plainte, Facebook aurait su que ses décomptes de vues étaient gonflés, et aurait laissé le problème perdurer plusieurs mois, parce qu'il lui profitait. Le groupe aurait donc sciemment trompé les publicitaires et médias, qui ont investi dans cette production vidéo, dans un large « pivot vers la vidéo ».

Nombre de médias en ligne suivent les tendances imposées par les réseaux sociaux, pour maintenir leur audience, voire la faire croître quand ils le peuvent.

Au WSJ, Facebook s'est défendu de toute tromperie. « Les suppositions selon lesquelles nous avons essayé de cacher ce problème à nos partenaires sont fausses. Nous avons averti nos clients de cette erreur quand nous l'avons découverte » répond la société.

Pour sa part, le Niemen Journalism Lab rappelle les discours grandiloquents de Facebook sur la vidéo, en pleine croissance face à une consultation du texte « en baisse ». À la mi-2016, le réseau social prédisait du « tout vidéo dans cinq ans ».

Copié dans le presse-papier !

La mise à jour 6.10 de Fortnite amène de nombreux ajustements au titre d'Epic Games, mais le plus notable est sans doute l'augmentation de la définition sur PS4 Pro. Les possesseurs de la console peuvent désormais profiter du titre en 1440p, à condition que la machine soit reliée à un téléviseur 4K.

Sur Switch, le studio promet une amélioration des performances côté CPU, ce qui devrait se traduire par un framerate plus stable, notamment sur les scènes chargées au niveau du moteur physique.

Sur mobile enfin, Epic vante des améliorations de fluidité majeures sur les appareils avec Android 7 et ses variantes plus récentes, ainsi qu'une meilleure gestion de la mémoire sur iOS.