du 18 décembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Ring, cette caméra de vidéosurveillance rachetée par Amazon en 2018 et qui sert d'interphone aux particuliers, et de mouchard ès-reconnaissance faciale aux policiers, n'en finit pas de défrayer la chronique. 

La semaine passée, Vice révélait que des hackers avaient développé un logiciel pour faciliter le piratage de Ring et que certains live-streamaient les flux vidéos obtenus. 

Vice, qui a voulu tester sa sécurité, a depuis découvert qu'elle ne bénéficiait d'aucune protection empêchant des adresses IP inconnues d'essayer de s'y connecter, d'aucun captcha bloquant les attaques par force brute, qu'elle n'indiquait pas non plus qui y était connecté, laissant n'importe quel wanabee hacker en prendre le contrôle.

Non content de pouvoir accéder au flux live des caméras, il est aussi possible de remonter dans le temps et d'accéder aux images archivées, d'écouter ce que le micro enregistre mais également de parler via ses speakers, de localiser l'adresse liée au compte, le n° de téléphone associé...

La caméra de vidéosurveillance d’Amazon fait frémir
chargement Chargement des commentaires...