du 14 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Avec presque deux semaines de retard sur le planning initial, la blockchain de Bitcoin Gold est enfin accessible à tous depuis le 12 novembre.

Pour rappel, Bitcoin Gold est une crypto-monnaie s’appuyant sur une partie de la blockchain de Bitcoin, mais en y apportant plusieurs modifications (voir notre analyse). Le minage ne s’effectue ainsi plus avec l’algorithme SHA256, mais avec Equihash (utilisé par Zcash), autorisant le minage via GPU.

Avant de déterminer si ce lancement est un succès, on attendra de voir les premières données fiables sur la puissance de calcul déployée sur le réseau. Plus celle-ci sera importante, mieux ça sera.

En attendant, le cours du BTG est en chute libre depuis son lancement officiel. Il est de 215 dollars moment où nous rédigeons cette actualité, contre un pic à plus de 480 dollars enregistré le 12 novembre.

La blockchain de Bitcoin Gold est enfin ouverte
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Pour sortir du seul cadre du streaming, le service de vidéo d'Amazon dédié au jeu vidéo lance Video Producer, une série d'outils destinés à étendre les capacités des vidéastes.

La première fonctionnalité présentée ouvre la voie à l'organisation d'une avant-première pour une nouvelle vidéo. La seconde, et dernière pour le moment, permet de rediffuser à l'antenne des moments choisis, habituellement réservés à l'onglet des vidéos à la demande d'une chaine.

Les avant-premières, diffusions classiques et rediffusions seront distinguées par le contenu du macaron « En direct » en surimpression de l'image. L'avant-première sera imposée à tout envoi de nouvelle vidéo. Une telle diffusion empêchera le passage en direct à son lancement, obligatoirement programmé. Il sera aussi impossible de passer en direct une fois une avant-première débutée.

D'autres fonctions sont promises pour la suite, sans détail pour le moment.

Copié dans le presse-papier !

Le résultat net du groupe est en effet négatif de 1,197 milliard de dollars (contre un bénéfice de 825 millions l'année dernière), malgré un chiffre d'affaires en hausse à 8,839 milliards de dollars (contre 8,022 milliards un an plus tôt).

La société explique ce résultat par « une charge importante liée au Tax Act » aux États-Unis. D'un montant de 2,6 milliards de dollars, elle « représente l'estimation actuelle des impôts sur les rapatriements présumés de certains bénéfices à l'étranger et la réévaluation des actifs et des passifs d'impôts différés aux États-Unis » explique la société.

En enlevant cette provision, American Express explique que son bénéfice par action aurait été de 1,58 dollar, contre une perte de 1,41 dollar actuellement. Sur l'année 2017, le chiffre d'affaires est de 33,471 milliards, en hausse de 4 %. De son côté, le bénéfice est de 2,736 milliards, en baisse de 49 %.

Enfin, la société prévoit « que le bénéfice par action de 2018 se situera entre 6,90 et 7,30 dollars ».

Copié dans le presse-papier !

À Detroit, Carlos Tavares a exposé le plan de bataille du fabricant pour les années à venir, comme le rapporte Reuters. Il compte faire son retour sur le marché américain, en s'appuyant notamment sur le savoir-faire d'anciens ingénieurs d'Opel (rachetée l'année dernière).

Le président du directoire, affirme également que d'ici 2025 « le groupe PSA sera à 100% électrifié », avec des véhicules entièrement électriques ou hybrides. Il précise ensuite qu'il pourra s'agir d'une option dans certains cas.

D'ici 2030, il ajoute que 80 % des véhicules disposeront d'un pilotage automatique dans certaines conditions et 10 % seront totalement autonomes.

Copié dans le presse-papier !

Après avoir étudié 238 propositions provenant des États-Unis, du Canada et du Mexique, le géant de la vente en ligne vient de publier la liste des 20 finalistes. Ce nouveau siège social viendra épauler celui de Seattle.

19 villes se trouvent aux États-Unis et une au Canada : Toronto. Chacun des 20 sites fera désormais l'objet d'une étude plus approfondie afin de sélectionner le vainqueur. La décision devrait être prise cette année selon Amazon.

La société prévoit d'investir plus de 5 milliards de dollars dans son quartier général, qui pourra accueillir jusqu'à 50 000 employés. Si le choix devait être Toronto, ce serait certainement un coup dur pour Donald Trump qui pousse les sociétés américaines à investir massivement dans le pays.

Copié dans le presse-papier !

Hier, Nintendo a dévoilé son concept de Labo avec des kits en cartons à assembler soi-même afin de construire différents objets pour s'amuser avec sa Switch. Trois versions sont d'ores et déjà disponibles en précommande chez plusieurs revendeurs.

Cdiscount propose ainsi un « Ensemble de personnalisation » transformant les manettes en une petite bestiole à 9,99 euros. Le Multi-Kit avec cinq jouets à monter est vendu 64,99 euros, contre 74,99 euros pour le Kit Robot (un sac à dos avec des poignées).

Les tarifs sont donc légèrement inférieurs à ceux annoncés par Nintendo (69,99 et 79,99 euros pour les deux derniers). Notez qu'Amazon les propose également en précommande, mais pour 5 à 10 euros de plus que Cdiscount.