du 02 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

La base d'Altima Telecom était récupérable via une attaque par injection SQL, rapporte TechCrunch. La faille a été découverte par la chercheuse en sécurité Daley Borda. TechCrunch s'est ensuite chargé de contacter le FAI.

La base de données contenait 427 tables, avec les données de millions de clients, déclare notre confrère. Certaines entrées contenaient des données de cartes bancaires complètes. Le problème a été réglé après signalement.

La base clients d'un fournisseur d'accès Internet canadien a fuité
chargement Chargement des commentaires...